Les idées reçues dans un dossier de La Recherche

Publié le par Agnès Lenoire

Couv.-dossier-idees-recues-copie-1.jpg« Ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle. » En conséquence, « seul le fait que je doute peut échapper au doute ».   René Descartes, Le discours de la méthode.

 

Un dossier d’août 2011 de la revue La Recherche fait l’éloge du doute. C’est assez rare pour être mentionné.  Un philosophe des sciences, Pascal Novel ouvre le débat par quelques précisions: oui, la science est objective, oui elle tend à renouveler sans cesse ses fondements, non, science et technologie ne sont pas identiques.   La plupart des critiques et des peurs collectives sont issues des technologies.

 

Dans ce « spécial idées reçues en science et technologies », vous trouverez un assez bon panorama de quelques assertions très populaires  non vérifiées qui font les délices des zincs. Encore que… Je trouve que certaines idées reçues « en science » présentées  dans les premières pages  ne sont pas des idées très répandues dans le grand public. Qui en effet se soucie du statut des mathématiques, et de savoir si les objets mathématiques sont des créations de notre cerveau ou possèdent une existence autonome à l’extérieur de nous ?  Qui se soucie de démontrer ou non une proposition mathématique vraie ? Ce ne sont pas des préoccupations « grand public », mais de scientifiques, ou d'amateurs éclairés. Peut-on alors les appeler « idées reçues », alors qu’elles sont si peu diffusées, et « reçues » par un si petit nombre ?

 

Reste qu’il y a tout de même dans cette partie des pages très utiles : la meilleure à mon sens est celle qui traite de l’évolution et de sa prétendue propension au « progrès ». L’article est bien plus long que les autres (4 pages au lieu d’une seule) et déconstruit les préjugés sur la fameuse échelle, la « scala natura » d’Aristote, qui montre une évolution linéaire, de la bactérie à l’homme, en respectant une hiérarchie. Si l’on ne trouve plus guère explicitement  d’échelle ou de pyramide comme démonstration de notre aboutissement, on est encore envahi par l’image erronée de l’évolution des primates qui progressent les uns après les autres, série de personnages simiesques qui se suivent, avec à leur tête un homo sapiens redressé et fier de l’être…. Les auteurs nous expliquent que l’évolution, si elle est affaire d’adaptation, peut parfois aussi faire machine arrière vers une simplification, et que la complexification n’est jamais obligatoire.

 

La partie « idées reçues en technologie »  est certainement celle qui touche le plus de monde, car elle démystifie des idées reçues très ancrées dans le quotidien et très actuelles : le téléphone portable donne le cancer, les jeux vidéos rendent les ados épileptiques, les DVD sur le langage font progresser les bébés, les OGM sont toxiques pour la santé, la performance des ordinateurs plafonne.

 

En fin de numéro, trois grands philosophes sont convoqués : l’inévitable René Descartes,  David Hume, et Emmanuel Kant. Tous les trois cherchent à établir une définition fine et stable de la croyance, de la foi, de la connaissance. Un chapitre que le lecteur n’attaquera que si il a lu et absorbé les pages précédentes, car cette partie-là est plutôt ardue !

Publié dans Notes de lecture

Commenter cet article

voyance par telephone 15/03/2016 14:42

Bravo et merci pour ton blog et bon courage pour le maintenir en vie de longues années !!

Clovis Simard 25/09/2012 04:24


Blog(fermaton.over-blog.com)No.2- THÉORÈME PISIX. - L'Évolution des idées.

clovis simard 18/11/2011 11:56


Blog(fermaton.over-blog.com).No.20- THÉORÈME DE JEAN.


L'AMOUR ET ENCHANTEMENT ?