Les colporteurs anti-cancer

Publié le par Agnès Lenoire


4521589455_d951f227f1.jpgNotre peur du cancer est exploitée ; nous sommes à la merci des charlatans comme les paysans isolés autrefois pouvaient l’être quand le colporteur passait par chez eux.  Mais que colportent les nouveaux  charlatans du XXI° siècle ? Des remèdes imaginaires à nos angoisses. Et la plus grande angoisse actuelle s’appelle « cancer ». Les plus célèbres et les plus adulés de ces colporteurs portent des titres de médecine, la bonne société d’aujourd’hui étant attachée à la caution scientifique, quand bien même elle les fustige dans son dos.

 

Il est donc de bon ton de suivre leurs conseils, médiatisés et relayés par des spots publicitaires, par des invitations de leurs gourous sur les émissions les plus regardées, et par une communication insistante de l’OMS. Vous aviez eu droit à monsieur Servan Schreiber et à son régime anti-cancer, maintenant c’est monsieur Khayat qui s’y met et qui arpente les plateaux TV armé de son bouquin.  Le colporteur a en effet sorti ses fioles et ses boniments, sur le plateau du Grand journal de Canal + hier soir, tout comme Servan Schreiber l’avait fait avant lui.  Mangez 5 fruits et légumes, sinon votre perte est assurée ! Certes, le conseil n’est pas complètement idiot mais est-ce vraiment une parade efficace contre le cancer, et puis, tiens j’y pense,  contre quel cancer ? Tous ? Le remède universel en somme ? C’est là que le bât blesse. Que les fruits et légumes, grâce à leur apport en fibres, protègent les intestins d’un cancer éventuel paraît logique. Mais au-delà de ce simple conseil, on est dans la désinformation, car le remède universel n’existe pas.

 

Heureusement, tout cet arsenal de pseudo-médecine n’a pas convaincu toute la communauté scientifique. Des chercheurs de New York (école de médecine du Mont Sinaï) ont étudié les conséquences d’un régime fruits/légumes sur 142 000 hommes et 335 000 femmes volontaires, répartis dans 10 pays européens, entre 1992 et 2000.

Ils ont constaté que la consommation de plus de 200 g de fruits et légumes par jour ne fait baisser le risque de cancers que de 3%.   Ils constatent aussi que ceux qui mangent vraiment beaucoup de fruits et légumes  mènent aussi par ailleurs une vie plus équilibrée : ils ne sont pas obèses, consomment moins de tabac et moins d’alcool. Conclusion : bof… pas de quoi écrire des centaines de pages sur le sujet, sauf à vouloir entretenir soigneusement la peur du cancer  afin de vendre  plus de bouquins.

 

 Source info chercheurs New York : Science & Vie juin 2010

 

 

Publié dans Sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fab 15/07/2010 21:15



Bonjour,


Je lis votre blog régulierement et voici un article avec lequel je ne suis que peu d'accord.


Avez vous lu le livre de Servant-Schroeber ? J'ai lu la dernière édition, et même si on est très loin de la preuve scientifique sur ce qu'il dit, la remise en question de notre alimentation est
interressante. De nombreuses etudes sont citées. Bon après le côté marchand existe et est assez désagréable.


 


 



Antigone 26/05/2010 19:57



Je trouve bien de démystifier les charlatans habituels. Maintenant, au sujet des fruits et légumes, j'ai entendu récemment sur Europe 1 (que j'écoutais par simple curiosité ponctuelle) que
l'agriculture bio n'est "pas meilleure pour la santé", d'après certains..... Ca m'étonnerait quand même un peu que les pesticides et autres manipulations du biologique soient un rêve pour nos
chères cellules; et le fait d'entendre cela sur une radio proche de Sarkosy et du grand libéralisme, me fait me demander s'il n'y a pas en ce moment une campagne contre les fruits et légumes...


De mon côté, j'ai croisé il y a peu un ex cadre de Loreal et j'ai discuté deux heures avec lui à batons rompus. Or, de quoi m'a-t-il parlé ? De crèmes croyez-vous ? Pas du tout. Il connaissait à
Paris le lieu de tous les magasins bio de la capitale......... A mon avis, info révolutionnaire en puissance.