Le site sur l'« identité nationale » : une charte de modération finement "préparée"

Publié le par Agnès Lenoire

Je vous avais signalé hier que j’avais été censurée par les modérateurs du site dédié au « grand débat » sur l’identité nationale. À 12h 45 ce mardi 3 novembre sur Canal +, lors de l’émission « L’édition spéciale » (partie 3), j’appris que l’équipe de journalistes de Bruce Toussaint avait fait quelques expériences de contributions sur le site. Nicolas Domenach nous a donc expliqué qu’il avait posté un message très patriote, mentionnant l’amour du drapeau, et qu’il a bien été publié. Puis il a créé un message très critique vis-à-vis de Sarkozy. Il est passé à la trappe.  Conclusion de Nicolas Domenach : il n’y pas débat, c’est une tromperie organisée.

 

Le même jour dans l’après-midi, le site Rue89 publie un article en une sur la frustration d’internautes qui ont été censurés : « Débat sur l'identité nationale : des textes d'internautes censurés ». Mon billet y figure. D’autres se sont ajoutés à la file. Le site Bellaciao le publie aussi.

 

Par la même occasion, j’ai exploré la rubrique du site dédié à l’identité nationale qui s’appelle « Modération ». La charte de modération est longue comme le bras, ce qui est révélateur de l’esprit avec lequel le projet a été mis en place. Il y a bien sûr les très classiques restrictions quant aux propos racistes ou xénophobes, mais y sont aussi en bonne place des avertissements beaucoup plus flous, qui leur permettent d’y loger une foule d’internautes :

 

--> « Les insultes, harcèlements, affirmations graves non-prouvées ou notoirement inexactes concernant les personnes ou les organisations ; tout propos à caractère révisionniste »

 

Des « affirmations graves non prouvées », ça se définit comment ? Comme bon jugera le modérateur !

Le hors-sujet est lui aussi susceptible de vous faire radier de la publication.

--> « Tout message ne relevant pas des sujets abordés par le débat »
 

Si donc vous dites que ce débat n'en est pas un, que son principe peut être ressenti comme contradictoire avec l'esprit européen, hop !, poubelle. Je pense que ma censure est entrée dans cette catégorie.

 

Et puis que penser de cette autre restriction ? :

--> «  Toute attaque personnelle à l’égard de responsables publics, pris individuellement ou collectivement »

 

Tout simplement que si le nom de Sarkozy (responsable public, n’est-ce-pas ?) apparaît dans votre message, vous êtes cuit ! Ça, c’est ce qu’on appelle du ménage !

 

De plus, la fin de la charte insiste sur le fait que si vous voulez contacter les modérateurs, il faut le faire courtoisement. Pour le cas où vous auriez envie de les insulter, eux aussi…

Mais attention, si le désir vous prend de leur écrire, vous ne les trouverez pas ! Aucun nom, aucune coordonnée présente, c’est le vide sidéral ! Vous cherchez un formulaire de contact ? Cherchez toujours, vous risquez d’y passer votre journée !

 

Ma conclusion : ce site a été soigneusement préparé pour n’accueillir que des partisans, et bloquer tous ceux qui ont le sens critique un peu trop aiguisé. Censure avec préméditation, ça risque quelle peine ?

 

 

 Dessin de José Tricot, illustrateur pour la revue de l'AFIS

Publié dans Démocratoc

Commenter cet article

schmidt pierre 05/11/2009 23:31


bonjour
je suis étonné de votre article. Etant allé voir sur le site du grand débat, j'ai pu voir de nombreux messages critiques vis à vis du ministre ou du gouvernement, le votre en faisait peut être
partie?! Je suis heureux de voir  que, contrairement à vos affirmations, ce débat a bien lieu et que chaque opinion peut s'exprimer.
cordialement


Simon 05/11/2009 09:52



Je me permet d'ajouter une experience personnelle quant aux methodes de censure-modération du site de débat sur l'identité : L'option "J'accepte que ma contribution soit rendu publique après
modération" était innaccessible au clic,lors de ma visite . Cela est-il à mettre au compte de mon navigateur ou d'un Webmaster  ministeriel particulièrement astucieux : Mystère .
Salutation 



alain 04/11/2009 19:15


Pas mieux ! Trois contributions passées à la trappe, cherchez al972 sur le site de Besson (lefroc) et vous ne trouverez pas ! Hermann Goebbels, Eric Besson, même combat ! Propagande, propagande !


Gilles 04/11/2009 18:06


Oui c'est une mascarade, moi je voulais parler des droits de l'homme. J'ai tenté par deux fois. Mais il semblerait que ça ne soit a priori pas en rapport avec le débat... ni avec notre identité
nationale...


hugues vessemont 04/11/2009 18:05


Inepte et dangereux... je crois qu'on doit dénoncer non seulement l'opportunité de cette initiative, mais surtout son propos tout comme le cadre donné aux échanges... ça sent mauvais, mais vraiment
très mauvais qu'un clan politique se mette à définir ce qui est Français ou non