La psychothérapie a son encadrement législatif

Publié le par Agnès Lenoire

 

En 2004, Bernard Accoyer avait fait voter une loi pour légiférer la profession de psychothérapeute. Non  règlementée, cette profession permettait en effet à n’importe qui  d’ouvrir un cabinet de psychanalyse. Il aura donc fallu 6 ans pour que le décret voie le jour. Qu’est-ce-qui va changer ? Et bien, seuls les psychiatres sont dispensés de formation. Tous les autres, freudiens nostalgiques, patients mal remis de leur analyse, devront suivre 400 h de formation théorique, et faire un stage pratique de 5 mois avant d’être psychothérapeute.


Il est donc fini l’âge d’or où, par désir de récupérer beaucoup d’argent envolé, par vengeance,  ou mimétisme - qui sait ?, un ex-patient qui avait passé de longues années sur un divan passait à l’acte en accrochant lui-même  sa plaque au fronton d’un cabinet.

 

Les freudiens vont crier au scandale, sans nul doute, choqués de ne plus pouvoir extorquer des fortunes en laissant flotter leur attentation. La  rêvasserie déguisée en écoute, le petit nuage rose, c'est fini, il va falloir bosser maintenant.  Non mais....

Publié dans Sciences

Commenter cet article

ZOE 10/08/2010 12:19



J'ai regardé le site de Marie et il me semble que c'est un site de voyance .


Bon , alors là comme spécialiste du charlatanisme elle est en droit de critiquer d'autres charlatans .



Marie 20/07/2010 17:12



La psychanalyse à toujours été une fumisterie car elle ne joue que sur la capacité de l'humain a se faire a tout et à se soummettre à une personne représentant une certaine autorité. Mais ce
n'est pas tellement ce la que les problèmes sont les plus flagrants, ce serait plutôt a mon sens dans ces "stages" qui sont proposé ou on fait croire a des gens qu'on va les rendre heureux. Il en
existe ou on fait payer un voyage dans le desert de tunisie, je passe les détails et ou les gens sont invités a la fin du "stage" a se mettre tout nus devant les autres enguise de purification.
Non seulement il y a des gens pour proposer cela sans honte, mais surtout il y a des gens (catégorie supérieures vu le prix du voyage) qui accèptent cela. Faire des lois est iune chose, mais il
faudrait arreter d'infantiliser les gens, parce que tant qu'il y aura des personnes pour ce laisser aller a cela, on pourra faire ce que l'on voudra, ça n'y changera rien...



Agg 05/06/2010 18:58



Quelle naïve vous faites, Agnès !


- "[...] suivre 400h de formation théorique, et faire un stage pratique de 5 mois [...]" : autant dire rien, quand on songe au cursus d'un psychologue clinicien.


- Les charlatans et autres mal finis du monde psy ne sont pas idiots. S'ils ne peuvent plus se prétendre psychothérapeutes, eh bien, ils se feront psychanalystes, conseillers, coachs ou que
sais-je encore, tous titres absolument pas protégés.


- "seuls les psychiatres sont dispensés de formation" : une dispense bien étrange, en vérité, sachant qu'un psychiatre n'est pas du tout habilité à faire de la psychothérapie, sauf à
considérer que les troubles mentaux se peuvent rabattre sur le seul registre médical. On attend toujours des nouvelles de la psychiatrie biologique pour accréditer cette thèse.


- Au-delà, il y a ce refuge pathétique sous les jupes du légalisme, avec un Etat-nounou décrétant le bon et le mauvais soin psy, au mépris d'une réalité beaucoup plus complexe et mouvante qu'en
sceptique dogmatique vous refusez d'envisager : un sorcier ou un rebouteux aussi, ça peut faire soin... certes pas à partir d'une pratique "scientifiquement validée" : Lévi-Strauss ne parlait-il
pas de l'efficacité symbolique dès 1949 ?



Jacques Van rillaer 03/06/2010 12:41



Il y a progrès par rapport au passé, mais tout de même : 1) si je comprends bien, le titre de psychanalyste va continuer à servir sans aucun contrôle, comme partout dans le monde (cela ne me gêne
pas si le public est bien informé de ce fait) 2) si je ne me trompe, la France est le seul pays au monde où des personnes non diplômées de psychologie ou de psychiatrie pourront, via une des très
nombreuses écoles de psychanalyses, porter le titre cette fois protégé de "psychothérapeute".


 


Je profite de l'occasion pour vous féliciter pour votre site et votre vigilance.


Très cordialement



R.J. Varnoux 02/06/2010 22:52



Tiens, c'est justement le moment où j'arrache les "mauvaises" herbes dans mon jardin.