La Lune en chiffres et en mythes

Publié le par Agnès Lenoire

 

La lune en chiffresPetit album carré de 143 pages, cet ouvrage est divisé en deux parties : la première est une présentation de la Lune elle-même, la seconde traite de la conquête spatiale de la Lune, toujours sous forme de chiffres. Le procédé est simple et efficace : on peut retrouver une information très facilement. Alternent des chiffres absolus comme le diamètre lunaire et des chiffres relatifs, par  rapport à  la Terre.

 

Par exemple, on y apprend qu’un homme de 70 kg sur terre ne pèse  plus que 11,6 kg sur la Lune. Qu’un clair de terre sur la lune est 65 fois plus brillant qu’un clair de lune sur terre. Comment cela, ce ne sont pas des infos primordiales ?  Mais c’est ce qui est intéressant, finalement ! Saviez-vous aussi qu’elle tourne autour de la terre à la vitesse de 1,022 km par seconde ? Pensez-y quand vous la regarderez se lever. A-t-elle l’air de prendre son temps ? Oui, mais c’est  une illusion, elle est aussi pressée que nous !

 

La-Lune 0290-3

Ce petit livre fourmille de petites infos de ce type. Toutefois, mon enthousiasme est descendu d’un cran quand j’ai lu le petit texte suivant : « Notre existence entière est liée à la Lune. Son influence joue un rôle majeur dans quatre domaines principaux : 1- La lune stabilise l’axe de rotation de la Terre. 2 - Elle est responsable des marées […] 3 – Elle est la cause des éclipses solaires. Jusqu’ici rien à redire, mais voici l’objet du litige, c’est la 4 – Elle aurait une influence légendaire sur la végétation, les naissances et même la pousse de nos cheveux ! ». L’auteur a employé le conditionnel et l’adjectif « légendaire », certes, mais la phrase 4 fait tout de même partie d’une liste annoncée comme une influence au rôle majeur ! C’est s’avancer vraiment vite !

 

Dommage, car, comme pour le livret de Kevin Labiausse (billet du 9 septembre) sur les énigmes de l’histoire, ce petit ouvrage pratique le mélange des genres et entretient la confusion entre la réalité et les mythes.

Publié dans Notes de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guillaume 30/09/2010 19:44



Bonjour,


Toutes ces affabulations liées à la Lune m'agacent profondément. À tel point qu'il y a quelques temps je me suis fendu d'un article sur la question : http://snovae.free.fr/spip.php?article14 pour
tenter d'expliquer pourquoi tout cela est faux.


Je n'ai pas lu le livre que vous mentionnez, mais si notre existence doit un peu à la stabilisation de l'axe de rotation de la terre par la Lune, en revanche je ne pense pas que les marées soient
pour quelque chose là-dedans, à part pour nous permettre de manger des coquillages à Noël. Quant aux éclipses de soleil, si elles n'étaient pas là notre existence ne serait pas remise en cause
(sauf celle de Tintin dans le Temple du Soleil). Et puis tant qu'à citer les éclipses de soleil, l'auteur aurait rajouter les éclipses de Lune, après tout, elle en est partie prenante aussi !


Bref, ras le bol de ces bouquins qui mélangent tout (au rayon jardinage de la FNAC, il y avait pas moins de cinq -- CINQ !! -- bouquins sur "jardiner avec la lune" ; grrrr...). Et merci de vous
insurger contre ça.


Guillaume



Didier Barthès 30/09/2010 08:31



Vous avez raison de vous insurger une fois de plus contre ces balivernes concernant l'influence de la Lune sur la pousse des cheveux et autres.


 Toutefois la phrase incriminée n'est pas si méchante que cela. Elle aurait même pu se passer du conditionnel, et s'écrire : "La Lune a une influence
légendaire." Cela ne se serait pas choquant car on peut parfaitement dire simultanément.


La lune n'a pas d'influence (enfin sur la chute des cheveux et autres...)


Sincèrement


La Lune a une influence légendaire


Ce n'est pas contradictoire, dans la réalité elle n'en a pas et dans la légende elle en a une. Le tout bien sûr est de ne pas laisser entendre que la part de légende
puisse avoir une traduction dans le monde réel.