Des femmes pilotées par leurs hormones

Publié le par Agnès Lenoire

ne pas lâcher le serpent

C’est fou ce que les femmes peuvent être soumises à leurs hormones. Selon le site  Psychomedia, site féminin par excellence, un article, sans le moindre lien vers les études citées, affirme qu’à l’ovulation, l’esprit est moins alerte. Pourquoi ? Parce que le taux d’oestrogènes  monte et que les oestrogènes, c’est mauvais pour la concentration. C’est prouvé sur les rates. Bon, je veux bien,  mais j’aurais aimé plus de détails. Si cela est vrai, la concentration devrait s’améliorer avec la ménopause. Hum… j’ai rien remarqué, moi. Ce que j’ai remarqué par contre, c’est que ma concentration s’améliorait avec :

-        du repos

-        une absence de soucis majeurs

-        un entraînement régulier

 

Ce n’est pas tout, le cycle menstruel féminin  a, toujours selon Psychomedia, d’autres effets sur nos comportements.

 

Par exemple, attention mesdames, vous êtes bien provocantes à l’ovulation ! Il paraît qu’une étude sur … 100 femmes (oui, vous avez bien lu, je n’ai pas oublié un zéro) a montré qu’elles choisissent des vêtements plus sexy en période d’ovulation. Mais réfléchissons deux secondes aux conditions de passation de cette expérience : il a fallu recruter des femmes proches de l’ovulation. Comment le savoir ? En leur demandant pardi ! On se retrouve avec un joli biais : les participantes, sachant qu’elles allaient être évaluées avec, comme base, le cycle menstruel, avaient conscience que toutes les questions posées seraient à connotation sexuelle. Elles ont donc joué le jeu du biais, celui de répondre exactement  ce qu’on attendait d’elles.

 

Autre exemple d’étude présentée sur Psychomedia : les achats impulsifs des femmes (c’est bien connu, elles sont irréfléchies et dépensières !) ont lieu 10 jours avant les règles (donc plus proche de l’ovulation que des règles). 443 femmes ont été testées. Pourquoi un tel test, sur un comportement féminin ? Pourquoi pas sur les hommes ? Parce que ce sont les femmes qui sont réputées être incapables de se contrôler, pas les hommes. Je serais curieuse de savoir quel est le dépassement de budget pour un homme qui s’offre une belle bagnole de luxe ? Pas intéressant ? Ah oui, j’oubliais, les hommes n’ont pas de cycle menstruel !

 

Mesdames, quand vous aurez lu tout ce à quoi vous êtes soumises, vous direz peut-être avec moi : trop, c’est trop ! Le déterminisme biologique poussé jusqu’au ridicule ne vise qu’à faire de nous des êtres « de nature », pétris de réactions incontrôlables,  et donc à contrôler absolument par d’autres. On retourne à l’être féminin infantile, à mettre sous tutelle. Quand va-t-on se débarrasser de ces archaïsmes ? 

 

Ce qui me désole, c’est que le magazine La Recherche d’octobre 2010 se soit fait l’écho de cette dernière étude, heureusement en dernière page, rubrique « Curiosités ».

 

Dessin de José TRICOT

Publié dans Egalité des sexes

Commenter cet article

Anne 13/01/2011 23:14



Nous sommes fait de chimie, pourquoi nier l'évidence !!! L'endocrinologie, ça vous dit quelque- chose ?


 


 



Bret-Morel 23/10/2010 15:12



Tiens c'est étrange, j'aurais plutôt vu une étude sur plusieurs mois mettant l'accent sur la tenue vestimentaire et pour qq détails supplémentaires demandant des renseignements divers et variés
PARMI lesquels la date d'ovulation, ou tout simplement celle des règles, afin que la personne ne se doute de rien...



Bret-Morel 23/10/2010 08:14



Bonjour à vous,


je n'ai pas compris ce qui vous permet d'être sûr(e) que les femmes en question étaient au courant des motivations de l'expérience ??? Dans ce cas aucune expérimentation n'est possible... Est-il
déontologiquement inacceptable de leur donner une fausse raison (étude sur les modes vestimentaires, etc ?)



Agnès Lenoire 23/10/2010 09:54



Bonjour,


Imaginez la scène : on explique aux femmes qu'il faut, pour l'expérience visée, qu'elles soient, ou bien loin de leur ovulation, ou bien dans la période d'ovulation. Que croyez-vous que pensent
ces femmes ? Que l'expérience visée  aura une orientation sexuée ! L'ovulation n'a jamais été neutre dans l'histoire des femmes : on les a trop longtemps vues comme des pondeuses par le
passé pour que toute question gynécologique préalable n'éveille les soupçons. Elles vont donc se conformer à ce qu'on attend d'elles  : l'ovulation propice à certaines attitudes.


 



horoscope 21/10/2010 16:29










astrologie 21/10/2010 16:27