Carrefour, Renault, Yves Rocher et leur langue de pubs

Publié le par Agnès Lenoire

Chaque jour, les slogans de pubs fusent de tous nos médias. On n’y fait même plus attention. Est-ce si sûr ?  Ils nous entrent dans la tête sans qu’on s’en aperçoive.

http://www.carrefour.fr/Site%20carrefour/System/resources/img/logo/logo_carrefour.pngCarrefour le sait, lui. Il vient de ressortir un vieux slogan : « Le retour du positif » qui est en effet une allusion à la période 1988-1990 où ses magasins affichaient le slogan « Avec Carrefour je positive ». La réussite fut telle à cette époque, que, assez rapidement, le néologisme « positiver »  est passé dans la rue, tout droit sorti de leur stratégie-marketing. Notre langage quotidien est parfois fils de pubs.

 

Je suppose que c’est le rêve de tout publiciste : que son slogan passe dans la rue et devienne langage courant. Mais pour nous, le risque est grand. Car une multitude de slogans sont désespérément vides, ou, pire, véhiculent des idéologies.

 

1546_marche_arri_re.jpgLa pub qui, en ce moment, nous harcèle les neurones est celle de Renault avec  son Emma qui cherche vainement à se faire bien voir de son patron. Notre blonde Emma n’a d’autre moyen de plaire à son patron que lui sourire depuis son siège de secrétaire (pour faire oublier qu’elle est arrivée en retard), lui apporter son café, et rire très fort de ses blagues.  De toute façon, la pub vous le dit, Emma n’arrivera à rien.  Pub sexiste, bien sûr, qui véhicule à grand renfort d’humour de seconde zone (oh, pardon, je voulais dire du second degré !) une image des femmes infantilisante.

 

ch_quiery.rocher.jpgEt que penser des différents slogans d’Yves Rocher ? Prenons celui que je voyais encore dans leurs vitrines au printemps 2010 : « Plus elle avance, plus la science donne raison à la nature ». Bigre, je me demande pourquoi la science lutte contre virus et bactéries, pourquoi elle travaille tant à prévoir les cyclones ou autres catastrophes naturelles. Si la nature a vraiment raison, la science n’a aucune raison d’être. Préparons notre décoction de simples et allons nous coucher ! De toute façon, la science ne donne raison à personne, elle ne distribue pas de jugements de valeur. Seuls ses prolongements, à travers les applications technologiques, ou les bricolages de labos  (le clonage !) peuvent être « objets d’éthique ».

 

Un autre slogan d’Yves Rocher est tout aussi idiot, mais amusant : « On n’a jamais autant respecté la nature des femmes ». Pour un marchand de cosmétiques qui promet de faire disparaître les comédons des jeunes  et les rides des vieilles, de  lisser les cheveux frisés et  boucler les raides, ou encore de vous débroussailler les jambes, c’est un contre-sens assez rigolo.  Votre nature vous a prévu des poils et des rides, respectez-la, c’est la vôtre !

 

La pub n’a pas fini d’être bête et misogyne. Je vous conseille, si comme moi vous en avez marre, de lire la rubrique « A bas la pub » de Charlie Hebdo, reprise sur le site des Chiennes de garde.

Publié dans Pub à la poubelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article