Elisabeth Teissier voit vos prédispositions au cancer

Publié le par Agnès Lenoire

 

"J'applique un régime amincissant astrologique. Pourquoi veux-tu que j'arrête les sauces et le chocolat ?"

L’astrologie monte d’un cran dans l’audace et la manipulation, grâce à l’application de sa plus zélée servante, Elisabeth Teissier. Lundi 27 août 2007, à Zurich, pendant une campagne contre le cancer du sein, l’astrologue a en effet affirmé : « Dans un thème astral, on peut voir si on a des prédispositions pour le cancer, et la nature du cancer en question. ». Elle a ainsi provoqué quelques remous chez les médecins. Elle si sûre d’elle que, au cours d’un entretien sur cette polémique accordé au journal Le Matin Online le 2 septembre 2007,  à la question du journaliste : « Confirmez-vous ces propos ? »,  elle a rétorqué : « Je persiste et signe. » La réaction des oncologues ne s’est pas fait attendre. Franco Cavalli, médecin spécialiste en oncologie, réagit sur ce même site en supposant que, pour dire des bêtises pareilles, madame Teissier « ne doit pas être bien dans sa tête ». Ce à quoi l’astrologue répond que ce médecin est « bien arrogant » ! Elle a bien raison, notre astrologue : un médecin qui ose dénier des compétences médicales à une astrologue est en effet un grand arrogant ! Elle ajoute : « Tout le monde s’arroge le droit de juger l’astrologie. » Mais notre astrologue ne se mêle-t-elle  pas, elle, de juger de toutes les disciplines ? Comprenez bien que, elle, elle a le droit d’empiéter sur le terrain médical, mais que le médecin, lui, ne doit pas s’aviser de juger des  prédictions des astrologues ! L’astrologue est reine et n’a pas à être critiquée. Tout contradicteur est un impudent et un arrogant.  On aimerait rire de tant de sottise si le médecin oncologue interrogé ne nous éclairait soudain sur la dangerosité de madame Teissier : « […] si elle prédit, par exemple, à quelqu'un qu'il n'aura pas le cancer, la personne ne fera pas attention aux symptômes et cela retardera le diagnostic ou le traitement. ».

On aimerait que madame Teissier se contente d'enfantillages astrologiques en se cantonnant à nous prédire la météo du lendemain, domaine où elle pourrait faire jouer son appétence pour le céleste, ses mouvances, ciels de traîne et approximations.

Dessin de José Tricot, dessinateur pour Science et pseudo-sciences

Publié dans Astrologie

Commenter cet article

GdeB 20/09/2007 09:00

La faculté lui a donné un diplôme de sociologie, si je ne mabuse, doctor ? Ca aussi, c'était osé, mais je n'ai pas lu sa thèse...

Bret-Morel 11/09/2007 09:39

Sur ce coup-là, comment vous donner tort sur la gravité des propos de E.T. ? A-t-elle voulu dire qu'elle n'évoque la chose dans ses consultations qu'en cas de "mauvaises configurations", mais pas dans l'autre sens come vous l'inférer gratuitement ? De toute façon elle n'a pas jugé bon d'être claire... En astrologie il n'y a pas de bornes, et vous avez bien raison de dénoncer l'autonomie bien opportune d'une astrologie qui en permanence se permet de donner son avis sur tout en refusant la réciproque....
Pour répondre au commentaire précédent : pas avant en tout cas, que les astrologues se mettent d'accord pour financer des recherches, ce qui aujourd'hui n'est pas possible. De même que l'Etat ne financerait pas des expérimentations visant à prouver l'existence de Dieu... De plus, tous les astrologues réclament une reconnaissance, mais quasiment aucun n'envisage que les recherches amèneront peut-être des résultats négatifs. Une sorte de fast-food universitaire où la reconnaissance ne serait qu'une étape. Pourtant, de véritables recherches sur l'astrologie financées par l'astrologie ne donneraient pas forcément les résultats espérés, c'est ça le jeu de la raison et de l'expérimentation.
Le philosophe Patrice Guinard demandait déjà une taxe sur les consultations astrologiques pour financer de telles recherches ; le Rams serait heureux d'avoir des financements, etc. Mais le monde sceptique a compris depuis longtemps qu'en astrologie les intentions et les plaintes sont bien plus importantes (et nombreuses) que les actes positifs...
SBM

Jean 06/09/2007 12:05

Quelle faculté de médecine sera la première à mettre en place un DU d’astrologie médicale ?