L’astrologie sous le contrôle pédagogique de l’État

Publié le par Agnès Lenoire

Après l’Institut Métapsychique International déclaré d’intérêt public (voir billet précédent, lundi 21 mai), voici l’astrologie agréée par une académie de l’Éducation nationale, celle de Nantes.  L’Institut d'Etudes Astrologiques est en effet un institut qui étudie l’astrologie et la psychologie, et est reconnu comme centre de formation continue. Cliquez sur Qui sommes-nous ? sur leur page d’accueil et vous découvrirez que cet institut est un établissement privé, ayant, à ce titre, le label de l’État. Il est donc déclaré comme établissement d’enseignement à distance auprès de l’académie de Nantes, et soumis au contrôle pédagogique de l'État.  L’institut, comme bien des astrologues, dénonce l’  « autre » astrologie, vous savez, celle des horoscopes, la méprisable. Chez eux, point d’horoscopes, mais de l’initiation à la psychologie et… des cartes du ciel, à interpréter à l’aide des connaissances psychologiques. Est-ce pour ces cours de psychologie annoncés que l’institut a bénéficié du statut d’établissement privé dans le giron de l’État ?  D’autres établissements privés, me direz-vous, d’obédience catholique (95 % de la totalité des établissements privés en France), ont aussi un enseignement tout aussi irrationnel que l’astrologie, puisqu’ils assurent des cours de religion. Oui, mais dans ces écoles, le programme officiel est enseigné de façon parallèle. Un élève qui sort d’une école privée catholique a suivi les mêmes progressions que celui de l’école publique. C’est d’ailleurs dans ce sens qu’œuvre le « contrôle pédagogique » de l’État. Mais ici, à l’IEA, où sont les programmes officiels ? La formation ne comprend en effet que de l’astrologie, de la psycho. et… de l’astro-psychologie. C’est un peu juste, comme pédagogie ! Dans les actions affichées par l’IEA, figurent, entre autres congrès et ateliers, des programmes de formation pour le personnel (C.E) de plusieurs grosses entreprises (Bull, Crédit Agricole) !  Ce dernier point me fait bondir plus haut que les autres, car il apporte la preuve de  la pénétration de contingents de formateurs-astrologues  en entreprise. Et à quoi peut servir l’astrologie en entreprise ? Au recrutement bien sûr ! Ainsi, indirectement, l’académie de Nantes, et donc l’État, risquent de se faire la-le complice d’une forme de recrutement discriminatoire, basée sur des sornettes.

Le fondateur de l’IEA, Alain de Chivré, n’œuvre pas que pour cet institut, il a aussi une activité militante sur astropsy, où il affiche  deux ambitions - toutes deux inquiétantes pour l’intelligence humaine : faire de l’astrologie une « véritable discipline culturelle », et « réhabiliter l’astrologie dans l’espace social ». Chaque été, il forme en effet des « consultants en Ressources Humaines par l’astrologie ».  

Je me suis inquiétée que l’académie de Nantes cautionne un tel centre de formation, et qu’elle soit dans l’obligation d’en assumer le contrôle prétendument pédagogique.  Je suis donc allée faire un petit tour sur le site de l’Académie de Nantes, dans  la rubrique « Formation continue ». Sur leur annuaire, le Greta figure en bonne place bien sûr, mais nulle trace de l’IEA. J’ai donc entrepris d’écrire au service de la formation continue de l’académie de Nantes  pour leur demander quelques éclaircissements. J’ai aussi contacté par mail le chef de bureau de Desco 3 (Bureau de gestion des moyens et de la réglementation des établissements privés). Je leur ai posé les questions suivantes : comment s'exerce le contrôle pédagogique d’un tel institut ? Quelles sont les compétences attendues de ses enseignants  et  quelles  évaluations sont menées ? Comment l'évaluation et le contrôle peuvent-ils juger l'astrologie ? Sur quels critères, et surtout quels programmes officiels ?Je vous tiendrai au courant, sur ce blog,  de la ou les réponses éventuelles de l’académie de Nantes.

Images extraites du site Gloubiweb

Publié dans Astrologie

Commenter cet article

Lunesoleil 25/02/2017 09:43

Excellent cet article, pour le contre avis, car dans ce qui peut etre positif pour les uns pour devenir negatif pour les autres .... comprenne qui pourra ...

lolo6579 10/08/2016 18:26

Si discuter la qualité de l'enseignement d'une école, de manière tangible et argumentée est bien sûr sain, dans le cadre d'une comparaison avec l'offre globale du secteur, c'est un autre débat de remettre en cause les fondements de la discipline qu'elle enseigne... ( en commençant par connaitre un minimum le sujet son historique , ses développements ses atouts et ses contraintes etc...)
Le raisonnement scientifique est dit "exclusif", c-à-d qu'il exclut de sa définition et de sa compréhension de l'univers tout ce qu'il n'accepte pas afin de comprendre son environnement d'après et uniquement d'après ce qu'il considère valable et démontrable par l'expérience.
Autrement dit sa définition, la seule valable donc, du fonctionnement de l'univers n'inclut pas tout l'univers puisqu'il rejette ce qu'il ne sait pas encore...
Cela ne devrait il pas inciter le scientifique à une certaine humilité ( à l'encontre de son actuelle arrogance manifeste) afin d'accepter que la dimension humaine de son objectivité ne permet à l'humain ( donc aussi au scientifique à priori...) de ne concevoir l'univers qu'à travers la perception élaborée par les sens. Et c'est là le postulat de base d'une astrologie sérieuse: c'est un langage symbolique qui développe une compréhension de l'univers basée sur la perception de ce dernier par l'Homme ( donc sur Terre, d’où le géocentrisme). L'homme perçoit l Univers depuis la Terre, et le comprend à travers ses perceptions ( par exemple les rétrogradations des planètes, bien sur effet d'optique, mais comparable à deux trains se croisant dans un virage : les deux avancent, en sens inverse, mais n'a t on pas pour autant la perception, lorsque l on est dans l'un, que l'autre recule ? la perception définit la réalité à travers les sens, et forme une certaine " autre" réalité, non moins valable puisque conditionnant le vécu du sujet.
La compréhension scientifique est donc également soumise au conditionnement et au formatage socio-culturel de l'individu, pris comme "échantillon" représentatif de la collectivité de son temps.
Je veux dire qu'un concept scientifique ( comme le big bang par exemple qui tient tout simplement d'un conte gentiment transmis; et avec interdiction absolue de le discuter ... Pas dogmatique dites vous ? ... on nous dit qu'une densité absolue de matière , donc sans aucun vide, était très chaude et a explosé... n'est ce pas méconnaitre ou ignorer l'origine calorifique de la chaleur ? Qu'on m'explique concrètement comment une matière, qui plus est avant même la création de l'atome, peut être chaude, chauffer et exploser sans aucun vide, sans atome ni molécule, donc sans frottement possible ? La science est elle en position d'accuser l'astrologie de charlatanisme lorsque , en archéologie par exemple, il est encore échafaudé des théories sans la moindre preuve - par exemple la grande pyramide de Khéops est un tombeau alors qu'aucune momie ni aucun glyphe n'y a jamais été trouvé en réalité, et parfois même en détruisant des preuves qui vont à l'encontre de théories officielles mondialement inculquées ? )un concept scientifique, disai-je, peut etre aussi dogmatique et infondé qu'il ne le revendique de ce qui est différent de ses conceptions.
Dane Rudhyar a réintroduit dans l'astrologie les concepts de cycles dans le vivant, concepts interdits par le concile de Constantinople au 4ème siècle, qui a obligé à croire en un déroulement linéaire de la vie en pourchassant et condamnant les hérétiques qui prôneraient que la vie suit des cycles ! Voilà la base du fondement scientifique du concept de linéarité de la vie ( darwinisme...) Ou est le charlatanisme ?

sauniere 22/06/2011 15:56



en 1994 j'ai acheté pour 1400 francs les cours d'astrologie. J''envoyais les exercices et on me corrigeait et me renvoyait les feuilles. Les cours sont sommaires et je n'ai guère avancé ! seul le
montant des cours est bien rentré.



Frèche 20/10/2010 17:51



Bonjour. Je constate ici un état d'esprit critique, point constructif:(Négatif). J'ai le sentiment que ceux qui n'ont plus que cela, sont vides de l'essentiel. L'essentiel? Laisser en paix ceux
qui mènent un combat:(Positif), entreprennent quelque chose. Mes respects à mes Alain de Chivré. Vivement la retraite! Sourire. J'espère que l'augmentation de la population mondiale ne vèra pas
se multiplier le nombre de cons. Alain Frèche.



chantal d'Aubagne 04/02/2010 14:30


Quand on crée un blog, on s'expose aussi à la réflexion de l'autre, non ? J'ai le droit de ne pas partager votre point de vue (c'est surtout la manière dont vous exposez les choses), çà ne crée
pas tant le dialogue car vous ne demandez l'avis de personnes ni pourquoi il s'intéresse à ces choses-là. Vous critiquez inobjectivement, c'est tout. Je ne suis pas choquée, çà m'amène presque le
sourire. Quant aux maths, j'adore çà et pour cause...Les scientifiques aussi s'intéressent au sujet enfin, bien discrètement. Tout ceci est voulu et tout le monde le sait maintenant. Il ne faut pas
que la "chose" se mette à parler !...déjà qu'elle flirte avec la Sorbonne ou le CNRS alors... Allez je passe mon
chemin...je retourne à mes courbes fractales.