La Lune Rousse

Publié le par Agnès Lenoire

Éclipse de Lune du 7 septembre 2006. Une jolie occasion de voir une Lune rougeoyante !

Photo extraite du site de Guillaume Cannat

Pour bon nombre de jardiniers et cultivateurs, la période serait délicate : au mois finissant d’avril, nous sommes en effet d’après eux en période de Lune Rousse. C’est-à-dire une phase dangereuse pour les jeunes plants qui pointent leur nez en ce printemps encore frileux. Ils vous diront qu’en ces temps incertains,  quand parfois  l’hiver ne veut pas lâcher prise, il faut se fier…à la Lune. La réflexion pourrait surprendre mais elle est si habituelle qu’on n’y prête plus attention. La Lune Rousse serait en effet cette Lune un peu maléfique, apparaissant rougeoyante, qui brûle les pousses d’avril-mai. Elle s’étend d’une nouvelle Lune à une autre, donc sur 29 jours.  Le constat des jardiniers est réel, mais ce qui est pris pour une cause (la Lune brûlant les jeunes plants) est juste une corrélation.  Le phénomène de Lune qui rougeoie est atmosphérique, pas lunaire, et  la  couleur de la Lune est un indicateur.  Le printemps est la saison où des gelées blanches sont possibles. Mais qu’est-ce-qui les favorise ? Un ciel bien dégagé, donc un effet de serre nul, et des petits matins très frais, avec une gelée qui se tient au sol, même si l’air est légèrement au-dessus de zéro. Si la Lune peut être vue, c’est que le ciel est clair, l’air vif et le sol craquant de ce petit givre fragile qui disparaîtra avec les premiers rayons du soleil, mais qui aura eu le temps  de faire des dégâts.  

Pourquoi la Lune est-elle rouge ou orange à ce moment-là ? Sans doute parce qu’elle est vue assez basse sur l’horizon et que la longueur d’onde favorisée par l’épaisseur de l’atmosphère (traversée par l’œil humain au niveau de l’horizon), c’est l’orange. C’est pour cette même raison que le Soleil couchant est orange. Mais il reste toutefois  un mystère : cette Lune n’est orange qu’à son lever. Plus haute dans le ciel, nous ne distinguons plus cette couleur. Cela voudrait dire que cette Lune n’est perçue par les jardiniers qu’au petit matin (puisque c’est le moment des gelées blanches), à son lever ou à son coucher. Mais La lune, au cours de sa lunaison, ne se lève pas, comme nous, chaque matin, et ne se couche pas forcément chaque soir.  Au début de la lunaison du 17 avril 2007 par exemple, elle se lève bien au petit matin les premiers jours, puis chaque matin elle se lève un peu plus tard, et le 25 avril, elle n’apparaît qu’à… midi, pour se coucher à deux heures du matin, loin des petits matins frisquets ! Puis entre le 25 et le 30 elle se fait encore plus attendre, pour ne se lever, les jours de la Pleine Lune, les 2 et 3 mai 2007, qu’en soirée. Et là c’est bien son coucher que l’on verra à l’horizon à l’aube. Mais voyons alors quelle est, sur plusieurs années,  la date de cette Lune Rousse. Est-elle stable ?

La Lune Rousse n’est  pas un phénomène astronomique. Issue de la pure tradition, elle oscille d’avril à mai sans date fixe : sa date dépend de celle de Pâques. Elle commence à la Nouvelle Lune qui suit Pâques et finit à la Nouvelle Lune suivante. Il faut donc revenir à la date de Pâques pour pouvoir la placer. Petit rappel : la date de Pâques est installée le premier dimanche qui suit ou qui coïncide avec la première Pleine Lune après le 21 mars (marquant le début du printemps). Le début du printemps, astronomiquement, n’est pas toujours le 21 mars. Elle peut être le 19 ou le 20. En 2006, c’était le 20 mars. Mais pour le calcul religieux de Pâques, c’est le 21 mars qui sera retenu, quel que soit le calcul astronomique.  Comme c’est un peu le sac de nœuds, reprenons les calendriers sur 2006, 2007, 2008 et voyons où va se placer la lunaison fatale. Il faut d’abord repérer la Pleine Lune qui suit le 21 mars,  placer Pâques le premier dimanche suivant, enfin chercher la date de la nouvelle lune qui va se mettre à la suite de Pâques.

2006 :

 

Pleine Lune : 13 avril

Pâques : dimanche 16 avril

Nouvelle Lune : 27 avril – Début Lune Rousse

Nouvelle Lune : 27 mai – Fin Lune Rousse

2007 :

P. L. : 2 avril

Pâques : dimanche 8 avril

N. L. : 17 avril – Début Lune Rousse

N. L. : 16 mai – Fin Lune Rousse

2008 :

P. L. : 21 mars

Pâques : 23 mars

 

N. L. : 6 avril – Début Lune Rousse

N. L. :  5 mai – Fin Lune Rousse

La Lune Rousse peut donc couvrir une grande période. De début avril (6 avril l’année prochaine), où le risque de gelée matinale est fort,  au 27 mai  (l’année dernière),  où il se révèle peu probable, sauf en région nordique,  les aléas de la météo devraient alerter les jardiniers du peu de pertinence de cette Lune Rousse. La météo et le calendrier sont plus efficaces.

Sachez aussi que, à toutes les saisons, si vous guettez le lever de la Pleine Lune, qui intervient toujours en soirée, vous avez une chance de la voir rougeoyante, surtout si l’air est un peu pollué. Il agit comme un filtre et les orangés sont favorisés. Puis en s’élevant, elle devient éblouissante en lumière blanche. Dans un oculaire de télescope, on est alors obligé  d’ajouter un filtre vert pour adoucir. Contrairement au Soleil, il n’y a pas de danger de brûlure de la rétine, mais c’est plutôt inconfortable.

Lors des éclipses de Lune, elle l’est aussi, rougeoyante (voir la photo), toujours pour ces mêmes raisons de traversée de l’atmosphère et de filtration des longueurs d’ondes.  La Lune a donc maintes occasions d’être rousse. Ce sont de très jolis moments d’observation à l’œil nu !

Publié dans La Lune et nous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sandrine 11/09/2008 17:24

la lune reste source d'inspitation :) lisez l'article sur l'annuaire de tout http://www.jeseraimillionnaire.com voici le site auto d'occasion http://www.twinibila.com

boucard roger 12/04/2008 09:19

Salut,je sait pas si la lune rousse s'est du flan,pour ma par chaque fois que j'ai planté pendant cette periode j'ai toujours eu des probleme,soit de gelée soit de retard dans les pousses de plants.

bfesl7t 11/08/2007 17:14

ok ! donc on ne peut aperçevoir une lune rougeoyante qu'en avril/mai ! pourtant j'en vois, peu souvent je dois dire, en juin, juillet et aout ( période de l'été ) !! ? :o

chag\' 08/05/2007 03:20

Alors comme ça la lune rousse c'est du flan !? Je m'en doutais un peu... mais je suis tombé sur tellement de jardiniers persuadés du contraire qu'à force je me suis dit que peut-être... sans trop y croire... C'est comme les fameuses nuits de pleine lune et leur soit-disant pics d'agression et Cie... D'après ce que j'en sais, que ça soit les archives des commissariats ou des urgences, il n'y a rien de plus que des croyances persistantes... Par contre un truc qu'on a toujours pas réussit à bien m'expliquer, c'est pourquoi quand la lune se lève, qu'elle est très basse sur l'horizon, elle paraît beaucoup plus énorme que quelques dizaines de minutes plus tard quand elle est déjà bien montée dans le ciel... alors qu'elle est à la même distance de la terre... Une illusion d'optique que je n'ai toujours pas bien saisie...