Stupeur et tremblements ... de serpents

Publié le par Agnès Lenoire

 

Dans Courrier International du 25 janvier 2007, rubrique « Insolites », on pouvait lire que « les experts du centre d’études sismiques de Nanning, dans la province de Guangxi, contrôlent un élevage de reptiles 24h/24h via internet. Les serpents peuvent sentir les tremblements de terre à 120 km de distance, jusqu’à 5 jours à l’avance. »

À l’occasion du dramatique tsunami de décembre 2004, cette capacité avait déjà été attribuée à beaucoup d'animaux, toutes espèces confondues, depuis celle des chiens jusqu’à celle des serpents donc, avec un petit détour par les éléphants et les flamands. Lire, pour s’en convaincre, l’étonnant article  sur le site de l’Institut Métapsychqiue International[1], qui ne doute pas une seconde des capacités sensorielles des animaux.  Pourtant on pouvait y lire aussi que l’United States Geological Survey estime que  ces corrélations n’ont pas fait leurs preuves et que l’on peut ramener les témoignages à un produit de la mémoire sélective et des superstitions. Affirmation aussitôt contredite par les auteurs de l’article (équipe de l’IMI), citations et livres de scientifiques à l’appui. 

Alors, qu’ont vu les experts du centre d’études sismiques de Nanning ? Il sont vu des serpents qui avaient un comportement qu’ils estiment bizarre. L’était-il vraiment, bizarre ? Les serpents étaient dans leur nid en hiver et ils en sont sortis ? Et alors ? On sait désormais que les animaux qui hibernent ne restent pas immobiles pendant tout l’hiver.

Ils se jetaient contre les murs ? Quitte à extrapoler, pourquoi ne pas imaginer que des serpents réveillés pendant leur sommeil d’hibernation aient mal supporté de se trouver enfermés et aient des réactions de panique ? Et s’ils voulaient simplement sortir ?

Et si d’autres causes à ce comportement  étaient à l’œuvre… d’autres causes non évoquées, non étudiées, restées dans l’ombre, parce que les experts attendaient  celle du ressenti pré-sismique, objet de leur étude. C’est le biais de confirmation que les sociologues et les zététiciens connaissent bien.

Mes suppositions ne sont qu’hypothèses et elles n’ont pas de démonstration scientifique. Mais elles ont le mérite de s’appuyer sur le bon sens, et non sur une sempiternelle « union avec la Nature »,  ou une sérénissime « harmonie avec la Nature »,  à laquelle l’homme aurait malencontreusement oublié d’adhérer.


[1] http://www.metapsychique.org/Pressentir-le-tsunami.html 

Publié dans Paranormal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article