L’ Atlas de la création et ses arguments

Publié le par Agnès Lenoire

Le Figaro et l’Express l’ont annoncé dans leur édition du 2 février 2007, le ministère de l’Éducation nationale l’a confirmé, un certain « Atlas de la création » a bien été envoyé dans plusieurs centaines d’établissements scolaires, en dix mille exemplaires. Cet ouvrage richement illustré vise à installer la croyance en la création, à l’aide du  plus vieil argument religieux  qui soit : les merveilles et la grandeur de la nature … qui à elles seules démontrent la création ! Les photos séduisent, le texte trompe par sa méconnaissance  de la théorie de l’évolution. Le ministère a  demandé aux établissements qui l'ont reçu de ne pas diffuser l'ouvrage auprès des élèves.

 

L’auteur porte le pseudo de Harun Yahya, et diffuse aussi sa doctrine sur le web. Sur  son site internet « Le mensonge de l’évolution », il réfute le darwinisme en arguant qu’il n’a pas fait ses preuves. Mais en parcourant ses pages, vous vous apercevrez vite que nulle part il ne mentionne la sélection naturelle.  Parler de darwinisme sans parler de sélection naturelle, c’est faire tomber la théorie. Car c’est bien la sélection naturelle qui est LE mécanisme d’évolution à l’œuvre dans la théorie, réaménagé et décliné depuis Darwin, mais toujours bien central. Sans ce mécanisme, il était  en effet facile à l’auteur de laisser inexpliqués des pans entiers de la nature.

Autre argument avancé contre le darwinisme : il favorise les comportements de conflit. D’après Harun Yahya, il est même la cause des attentats du 11 septembre, car « le darwinisme est la seule philosophie qui valorise et donc encourage le conflit ». Cette accusation nous paraît choquante. Mais n’oublions pas que ce fut un argument religieux prépondérant lors de la parution de L’origine des espèces en 1859. Les chrétiens en effet y voyaient un mécanisme dur (la  sélection naturelle et la loi du plus fort) et  réfutaient cette discrimination naturelle, parce qu’elle attribuait un destin dramatique aux plus faibles.  Leurs raisons, si elles n’étaient pas scientifiques, étaient humainement louables. Depuis le XIX e siècle, la théorie s’est affinée. On sait désormais que la sélection joue aussi sur les registres de la coopération et de l’adaptation. Registres qui dédouanent la théorie de son aspect  « loi du plus fort ».  L’argumentation de Yahya est d’une grande pauvreté : sa connaissance de Darwin est pleine de lacunes et il aurait bien besoin de réactualiser ses connaissances.

 

Reste que si la doctrine de Yahya est facile à démonter, elle fait peur par la puissance de ses actions. Les moyens financiers déployés pour une opération de ce type au niveau national  posent la question de l’origine de cette entreprise.

 

Publié dans Religions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

6-PO 09/11/2010 00:25



Veuillez m'excuser, mais quand je vois certains s'extasier devant ce genre de livre, et parallèlement accuser les scientifiques de truquer les résultats de leurs recherches...Le commentaire
précèdant le mien me rappelle l'histoire bidon où la NASA aurait fait express de cacher des résultats qui "prouveraient" que le système solaire aurait moins de 10 000 ans...



6-PO 07/11/2010 20:59



Donc, je résume, un essayiste mulsuman qui réfute 200 ans d'histoire avec des livres remplis d'info truqués, on voit que ces comparaisons entre des animaux d'aujourd'hui et ceux fossilisés ne
tiennent pas la route (on voit un fossile d'une araignée avec une photo d'une araignée de mer, un fossile d'amphibien doté d'une queue avec une grenouille, et un insecte pris dans l'ombre avec un
appat en plastique), il use beaucoup de théorie de complot en guise de bouche-trou argumentaire (les franc-maçons comploteurs, les kurdes terroristes darwinistes, le 11 septembre provoqué par le
darwinisme (les travaux d'Einstein ont permis l'invention de la bombe nucléaires, mais personnes ne s'en sert pour refuter ces travaux, qui sont pourtant contesté). Et cet homme n'est pas traité
d'escroc scientifique....



Agnès Lenoire 08/11/2010 06:01



Bonjour,


Pour être un "escroc scientifique", il faudrait qu'il soit d'abord un scientifique. Je ne lui ferai pas cet honneur.



bernard 04/08/2009 18:58

Bonjour.Je ne veux pas me répétter.(voir les autres commentaires).Les théories créationnistes équivalent celles de l'évolutionnismes.Elles ne prétendent pas tout expliquer mais elles tiennent la route plus que certaines du mythe évolutionniste engendrée par cette caste et philosophie qui a émergé il y a 200 ans.Beaucoup de données sont tronquées, falcifiées ou manipulées. Les dogmes sont adoptés ou imposés sans vérifications.Quand une supercherie est découverte, les médias minimisent l'affaire.Quand un résultat vient contredire la théorie, il est invariablement rejetté au profit de la théorie.Quand un scientifique n'est pas d'accord avec la science de l'évolutionnisme ou s'il produit des résultats autres que ceux de ce mythe,il est écarté de son poste ou perd sa place.(on ne peut pas risquer 80 ans de travaux en se basant sur des faits fussent-ils scientifiquement prouvés) ils ont oublié que les vérités d'aujourd'hui,sont les erreurs de demains.Alton Harp,célèbre astro-physicien à été interdit de mont Palomar parcequ'il contredisait la théorie de hubble,théorie qui avait tellement séduit les scientifiques que tous à l'unanimité l'avaient adopté sans vérification.Harp n'est pas créationniste.Il a simplement par ses calculs émis un doute sur le décalage spectral de l'effet Dopler.(éloignement ou rapprochement des planètes).Croyez vous toujours que le créationnisme ne peut pas tenir dans un cadre scientifique. A tous ceux qui sont tombés dans la marmitte,la seule enseignée aujourd'hui. Cordialement.

Agn賠Lenoire 16/09/2007 07:59

Alors essayez de comprendre la théorie de l'évolution, et vous verrez que le créationnisme ne tient pas dans un cadre scientifique, seulement dans un cadre de foi.

Tenez monsieur 06/09/2007 12:23

Vous êtes comme tous le monde vous casser avant même de comprendre quoi que ce soit. Il faut d'abord commencer par essayer de comprendre et poser des questions et ensuite, donnez des conclusions.
http://www.harunyahya.com/new_releases/news/070526_interview.php
Essayer de comprendre.