Les prédictions erronées d'E. Teissier pour 2009

Publié le par Agnès Lenoire

 

 

Voici la suite du billet du vendredi 22 mars 2009, histoire de constater que les prédictions de notre pseudo-sciento-astro-pythie sont toujours aussi fausses, jetées en vrac selon l’air du temps, avec la précaution essentielle d’y mentionner son contraire, au cas où. Le tout extrait de son livre  Votre horoscope 2009.

 

Pour Sarkozy :

 

Page 41 : « Une année de succès et d’expansion, de popularité, de créativité et d’innovations spectaculaires, assortie de défis d’envergure, d’attaques perfides, voire de cabales et de scandales. »

Aujourd’hui, dimanche 6 septembre 2009, pas un seul morceau de cette phrase ne s’est réalisé.

- Ni le succès ni l’expansion ne sont au rendez-vous.

- La créativité et les innovations spectaculaires ?  Non plus, car n’oublions pas que toutes les réformes proposées ont été « piquées » à d’autres pays. Ce fut d’ailleurs un argument qui nous fut servi maintes fois : d’autres pays le font, pourquoi pas nous. Il n’y a guère de créativité dans cette attitude.

- Le défi d’envergure aurait été de se montrer inventif, ou bien encore d’aller au bout de paroles en l’air pour les concrétiser (banques et traders tancés mollement).

- Les attaques perfides, cabales et scandales. Là je pense que madame Teissier donne ce nom à toutes les critiques que l’on peut porter envers les dirigeants, ce qui est toutefois le fonctionnement normal d’une démocratie.

 

Page 44 : « À noter aussi qu’un heureux événement pour l’été prochain ne serait pas illogique selon la géométrie des astres, aussi bien selon le ciel du président que selon celui de Carla, son épouse. Un petit Cancer, né en juillet, serait astronomiquement et astralement cohérent. »

 

À moins d’avoir fait un enfant caché, je ne pense pas que cette prédiction se soit réalisée. Madame Teissier a pourtant bien insisté, voyant déjà le bébé dans un berceau en forme de Cancer ! Par ailleurs, je me demande ce que signifie ce « astronomiquement cohérent ». Que les prédictions soient cohérentes avec l’astrologie, certes, puisque la seconde sert à appuyer les premières, mais la cohérence avec l’astronomie n’existe pas.

 

Pour la France :

 

Page 37 : « […] nombreuses femmes ministres, nommées par un président très favorable à la gente féminine. »

 

Allez jeter un œil sur la liste des membres du gouvernement mise à jour sur son site (colonne à droite en page d’accueil). Vous y verrez 12 femmes pour 25 hommes. Voilà, vous avez fait le compte ? C’est ce que madame Teissier appelle  « être très favorable »  aux femmes.

 

Page 37, toujours au sujet des femmes : « […] les astres indiquent,  en ce qui concerne la France, une mutation dans leur statu quo, à travers un processus hostile à leur progression, qui débute en mars […] pour aboutir en décembre, avec des temps forts en septembre (vers le 11)… »

 

Un 11 septembre  pour les femmes ? Tremblez, femmes françaises, une catastrophe vous attend vers le 11, et le président « très favorable » aux femmes ne vous fera pas un rempart de son corps….

 

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Matthieu Clavey 12/09/2009 00:16

Le commentaire précédent est une blague ?On devrait aussi imposer comme les anglais : "For entertainment only" sur chaque prédiction astrologique.

fabre 11/09/2009 12:08

Marre , marre , de la pseudo astrologue Tessier , qui dénigne ainsi
toute la communauté astrologique à des fins lucratives, par des
prédictions vaseuses et sans réel fondement.Qu'elle se mette à table et nous explique comment par exemple elle
peut avoir vu un enfant pour le couple présidentiel .....et nous lui
expliqueront ou elle s'est trompée .L'astrologie est un travail préçis basé sur des influences planétaires,
elle implique des tendances sur des périodes données et non des
faits .Réviser bien vos tablettes Mme Tessier , avant de vous ridiculiser et
d'entacher par la même , toute une communauté d'astrologues
discrets et sérieux, qui ne cherchent pas la gloire ou l'argent , mais
qui pratiquent une science qui est une recheche perpétuelle de notre
lien avec l'univers.