Miyuki Hatoyama, une première dame déconnectée du réel

Publié le par Agnès Lenoire

 

 Les premières dames sont très courtisées par les médias. Surveillées,  disséquées, elles doivent donner d’elles une image marquante. N’importe laquelle, mais elles doivent en donner une. Exit, les dames effacées, vouées aux kermesses de charité. L’éclat est une obligation.

 

Heureusement cet éclat peut être une bouffée d’oxygène pour l’image des femmes. Je pense à celui de Michelle Obama, et à son parcours intellectuel brillant, par exemple. Mais que penser de la première dame du Japon Miyuki Hatoyama ? Si je vous parle d’elle, c’est parce que presque tous les médias la comparent à Michelle Obama et à Carla Bruni-Sarkozy et cela me choque.

 

Elle est loin de mériter d’être traitée sur le même plan que ces deux femmes. Certes, c’est une artiste, comme Carla, mais une artiste férue de spiritualité qui pense avoir rencontré Tom Cruise dans une vie antérieure, lorsqu’il était japonais.  Elle affirme aussi avoir été enlevée, une nuit, par des extraterrestres et avoir été emportée dans un vaisseau sur Vénus, très belle et verte. Elle trahit alors  son ignorance : Vénus est une planète infernale, où la température de fusion du plomb est atteinte, et où il pleut de l’acide sulfurique.

 

Vous pourrez me rétorquer à juste raison qu’on n’est pas obligé de tout savoir sur les planètes  pour être intelligent. Mais vous, si vous pensez avoir été enlevé sur Vénus et l’avoir vue toute verte, vous n’iriez pas vérifier, à votre retour supposé (attention, si vous en revenez… ah, ah !), dans un document de culture générale, ce qu’on sait de cette planète qui vous a été révélée ? Je suis bien persuadée que si, vous iriez mettre votre nez dans une encyclopédie quelconque, et alors vous auriez la révélation que vous avez rêvé, tout simplement. Mais la première dame du Japon, non. Elle n’ira rien vérifier du tout… elle en écrira un livre, pour partager son expérience fabuleuse. Fabuleuse, oui, dans le sens de « fable ». Son livre, paru l’an dernier s’appelle Les Choses Très Curieuses Qui Me Sont Arrivées.

 

Que cette femme déconnectée du réel soit première dame n’est pas le pire. Ce qui est grave, c’est que les médias s’en emparent pour en faire une icône. L’image de la femme traditionnelle, engluée dans l’intuition, le relationnel, la rêverie, la spiritualité, va s’en trouver renforcée. [soupir… ]

Publié dans Paranormal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance gratuite 04/05/2016 16:07

Merci pour ce très bon site, vraiment un panaché de bonnes et intéressantes idées. Surtout continuez ainsi. Bon courage
Cordialement .

Alison 11/11/2009 00:32



Justement, Miyuki a bien précisé que son voyage sur Vénus s'était déroulé pendant un rêve, du coup le fait que Vénus soit une planète où il pleut de l'acide n'a strictement aucune importance
puisque les rêves écgappent à toute logique. Il faut savoir que Miyuki a rencontré son mari à Stanford où le niveau de connaissance n'est pas le plus médiocre... Quant à la comparaison
avec Carla Bruni, euh...comment dire cela de manière polie? Il y a plus artiste que Carla Bruni... Je trouve cela courageux de conserver sa personnalité même sous la pression des médias.