La revue Causette, "plus féminine du cerveau que du capiton"

Publié le par Agnès Lenoire

C’est le titre et le sous-titre d’un nouveau magazine féminin, bimestriel, que j’ai découvert samedi 7 mars sur le site Rue89. Son premier numéro devant sortir le jour même, je me suis mise aussitôt en quête de cette revue d’un nouveau genre, genre qui s’annonçait libéré des conseils de beauté, du coaching de nos personnalités, de l’obligation d’une image lisse et commerciale. Après l’avoir eu en mains, après l’avoir lu, je peux vous dire que son contenu est à l’image de son annonce : différent, engagé, sérieux, moqueur.

 

Extrait de l’édito : « Je ne vais pas chercher à vous transformer, vous dire quoi revêtir ni vous expliquer comment vous fondre dans un moule que vous n’avez pas dessiné. »

 

S’y côtoient des rubriques comme « On nous prend pour des quiches », dans laquelle le patch contre la faim et la plaque de sport vibrante sont passés au crible des essais et de la critique, une analyse mordante de l’élection de Miss SDF en Belgique, de la géopolitique avec la situation au Congo, une dénonciation de la mise au placard de l’Ordonnance de 1945 (délinquance des mineurs), un texte féministe amusant « Lâchez-nous les seins ! », une autre rubrique, « Au vestiaire ! »  qui ose décrypter avec humour les nouveautés dans l’habillement, un portrait de prostituée, sans oublier les pages « culture ».

 

Mais quelle ne fut pas ma surprise quand je vis dans le sommaire une rubrique « horoscope » ! Je n’en revenais pas… cela ne correspondait pas au ton du magazine. Tout compte fait, l’horoscope est une mosaïque d’anecdotes. Chaque historiette se colle à un signe et est narrée par une femme (Christelle, Sandrine, etc.) qui raconte un épisode de son quotidien. Rien que de très banal : l’une va chercher le chien de sa mère à la clinique vétérinaire, l’autre est dans un train en panne et fustige les cheminots… ainsi va la vie.  Ainsi vont les horoscopes, universels, anecdotiques et sans saveur. Finalement, c’est une belle parodie. 

 

Causette m’a plu ; elle cause, elle travaille, elle analyse, elle décrypte, elle se moque… elle ressemble aux femmes d’aujourd’hui.

Publié dans Notes de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Couturier Bernadette 09/03/2009 07:59





Bonjour,Par curiosité, j’aimerais savoir où elle avait été classée ? Bernadette Couturier

Couturier Bernadette 08/03/2009 22:47

Bonsoir,
La revue ne me plairait certainement pas (j’avance ceci car je ne lis pas trop -sous cette forme- cette littérature) pourtant je mets un lien dans l’article de mon blog
La femme dans une nouvelle revue Causette… […]  je mets un lien car la page de couverture de la revue à l'air aguichante comme son contenu.»
Bernadette Couturier

Agnès Lenoire 09/03/2009 05:37


D'habitude je ne lis aucun magazine féminin, mais celui-là est si atypique qu'il n'était pas classé dans les revues féminines au kiosque où mon mari l'a trouvé.
La couverture est aguicheuse, son contenu ne l'est pas.
Amitiés
agnès


olympe 08/03/2009 21:29

je ne voulais pas l'acheter a cause de la couverture mais tu m'as convaincue d'essayer