L'Entraînement Cérébral "Kawashima" revient à se tourner les pouces

Publié le par Agnès Lenoire

 

Vous en avez peut-être vu la publicité dans les médias : dans la presse féminine surtout (Femme actuelle, Marie-Claire) avec les visages  de Michèle Laroque ou Nicole Kidman mais aussi dans des spots télévisés montrant Line Renaud dans un taxi. Que font-elles donc, ces femmes célèbres ? Elles jouent avec une petite console Nintendo DS qui propose des exercices mis au point par le Dr Kawashima, exercices censés faire rajeunir votre cerveau. Rien de moins ! L’ambition affichée prête à sourire tant elle est, non seulement démesurée, mais aussi fausse. Car « rajeunir » un cerveau ne signifie rien d’un point de vue scientifique. Alain Lieury, professeur de psychologie cognitive à l'université de Rennes-2, a mis au point, avec ses collègues de l’Université de Strasbourg, une étude pour essayer de mettre en évidence les éventuels effets de cet entraînement Kawashima si prometteur. Ils ont publié leurs résultats dans le bulletin de psychologie de novembre-décembre 2008.

 

Le professeur Leury a accordé un entretien au site 01net. Il y expose rapidement la méthode employée (elle est détaillée dans le document du bulletin de psychologie en lien ci-dessus)   : 49 élèves de 10 ans de 3 classes de CM1 se sont exercés à ce jeu pendant sept séances de 50 minutes.

 

-       Avant l’entraînement proprement dit, les enfants ont subi un pré-test comprenant un auto-questionnaire, des tests cognitifs et des exercices scolaires.

-       L’entraînement lui-même  a séparé les enfants en trois catégories : le premier sur 10 consoles Nintendo DS (5 « Entrainement cérébral Kawashima » et 5 « Cérébrale Académie »), le second avec des jeux papier-crayon extraits de Mickey Parade, le troisième (groupe contrôle)…. n’a rien fait (mais il a participé aux pré-tests et participera aux post-tests).

-       Le post-test  consistait en trois épreuves. Les deux premières (auto questionnaire de motivation et tests cognitifs) étaient les mêmes qu’aux pré-tests, mais la troisième catégorie (scolaire) a opéré une inversion dans les exercices entre A et B : les enfants qui avaient fait les A en pré-test faisaient les B en post-test et inversement.

 

La démonstration de l’efficacité de l’Entraînement Cérébral du Dr Kawashima aurait dû consister en une nette progression du groupe s’étant exercé à ce jeu entre le pré et le post- test.

 

Il n’en est rien (voir figure 2.2 du pdf). Les résultats du groupe s’étant exercé avec Kawashima a certes progressé en mémoire de chiffres et en tests des Matrices (attention visuelle), mais pas plus que le groupe contrôle qui s’est tourné les pouces.

 

Les auteurs de l’étude, page 546, rubrique « Discussion » précisent :

« En ce qui concerne le programme d’Entraînement cérébral  de Kawashima, qui nous intéresse le plus, du fait du tapage médiatique et de ses promesses, les résultats sont nuls (-3%) pour les sciences de la vie et de la terre, ou négatifs (-17%) pour la géographie. Le seul bénéfice concerne le calcul […] mais les groupes papier-crayon et le groupe contrôle font autant. »

 

Kawashima préconisait dix minutes par jour pour rajeunir son cerveau (seul celui des femmes est présenté – en aurait-il tant besoin ?-  vous l’aurez remarqué si vous avez vu les pubs !). L’étude qui a été menée équivalait à 10 minutes par jour sur un mois, ce qui répondait aux critères de son créateur.

 

Les résultats étant nuls, on peut en déduire que Kawashima fait de la publicité mensongère dans un but de marketing. Je reste persuadée que les progrès de notre cerveau se font dans la richesse de nos activités physiques et intellectuelles plutôt qu’en s’abrutissant devant une console.

Publié dans Sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Saint Pingouin 03/09/2009 15:42

Tout à fait d'accord avec votre point de vue, impossible de rajeunir son cerveau en jouant à la console... des fois on se demande si ce n'est pas l'effet inverse qui se produit (j'ai un spécimen chez moi qui tend plutôt vers la catégorie "mémoire de poisson rouge", comme on dit...)Ceci dit pour se détendre, c'est bien aussi, une petit jeu de logique sur la console (quand on n'a pas la version papier à portée de main !).Salutations

Venom 01/03/2009 15:00















Bonsoir,J'ai bloggé récemment sur le même sujet sur « Scepticisme scientifique », et je suis donc dans l'ensemble tout à fait d'accord avec vous... sauf quand nous arrivons à la dernière ligne, qui est clairement une généralisation abusive: "Je reste persuadée que les progrès de notre cerveau se font dans la richesse de nos activités physiques et intellectuelles plutôt qu’en s’abrutissant devant une console.". Du coup, j'ai relu votre titre, et si on regarde bien l'étude, elle dit que le bénéfice du jeu d'entraînement cérébral est équivalant à d'autres jeux du même type - et donc pas à se tourner les pouces (qui est clairement ne rien faire).

Je pense que les études démontrent clairement que les jeux vidéos stimulent en réalité le développement de compétences intellectuelles, quoi qu'en dise leurs détracteurs. De plus, dans un épisode récent du podcast « Brain Science Podcast », j'ai pu écouter une interview d'un neuropsychologue qui travaille sur le développement scientifique de ce genre de programmes. Par exemple, un des problèmes des personnes âgées est qu'elles n'explorent pas assez visuellement leur environnement: elles regardent fixement les choses, à l'inverse des plus jeunes qui vont regarder – explorer – ce qu'ils sont en train de voir. Il est possible de concevoir un jeu vidéo qui entraîne ce genre de capacités pour la restaurer.

Bref, ce n'est pas parce que le jeu du Dr Kawashima est de la foutaise qu'il n'est pas possible de développer scientifiquement un jeu d'entraînement cérébral. Et ce n'est pas parce ce jeu vidéo fait de la publicité mensongère que les jeux vidéos en général n'aident pas au développement cognitif en entraînant les stratégies cognitives de résolutions de problèmes.

Bien entendu, la recherche récente montre aussi que l'activité physique – le sport – est extrêmement important pour garder aussi un cerveau « jeune ». Un dernier exemple pour la route, pour aller à l'encontre des généralisations malencontreuses: j'utilise moi-même le programme Kanji Keiken qui est un programme d'entraînement pour apprendre à lire/écrire les kanjis, les caractères idéographiques japonais, et je le recommande à tout ceux qui veulent apprendre le japonais... Il s'agit aussi d'un jeu DS – même plateforme que le jeu du Dr Kawashima – et je serais près à parier qu'il est probablement plus efficace comme activité d'entraînement cérébral.

Sceptiquement vôtre,
 

Agnès Lenoire 01/03/2009 16:58


Bonjour,
je comprends fort bien vos positions. Mais sachez tout de même que les résultats de l'étude sont clairs : les joueurs de Kawashima, ainsi que ceux  de Cérébrale académie n'ont pas eu
de meilleurs résultats que le groupe contrôle, c'est-à-dire celui qui se tournait vraiment  les pouces.
Un jeu peut faire progresser, je ne le nie pas, mais ce sera un instantané des capacités du joueur à un instant T. Alors que l'intelligence est un véritable réseau, qu'on doit pouvoir solliciter en
d'autres circonstances et en d'autres temps T.
Bien amicalement, Agnès