Le Vatican fêtera-t-il Darwin ?

Publié le par Agnès Lenoire

Le Vatican prépare, pour le mois de mars 2009, une conférence sur l’évolution des espèces. L’annonce en a été faite par l’archevêque Gianfranco Ravasi devant la presse. Il a ajouté :

« Pour commencer, je voudrais répéter (...) qu'il n'existe aucune incompatibilité entre la théorie de l'évolution et le message de la Bible ou la théologie. »

Ce qui est étrange, c’est que ce discours consensuel ne se retrouve jamais dans la bouche du Pape. Lors de sa visite récente, et très médiatisée, en France, vous n’aurez pu entendre, sans doute comme moi, que des leçons de morale déversées aux fidèles, et jamais aucun propos sur la science, sur les polémiques de notre monde moderne, comme si la masse des fidèles n’était qu’une masse intellectuellement informe seulement digne d’être… formatée. Peut-être l’a-t-il fait au collège des Bernardins devant les intellectuels français triés sur le volet, l’élite l’obligeant à faire un effort cérébral. Même si la réflexion de l’archevêque me laisse sceptique, je lui trouve le mérite de sortir des anathèmes et des dogmes. Le sujet est abordé, c’est déjà ça.

Le Vatican veut donc réunir un colloque de scientifiques sur l’évolution, pour marquer le 150éme anniversaire de la parution de son ouvrage L’évolution des espèces (1859). Est-ce une manière de sortir des accusations d’obscurantisme ? Sans doute, mais, malgré une bonne volonté affichée, le doute me vient. En effet  L’origine des espèces, parue en 1859, traite de l’évolution des espèces animales, pas de l’homme. Darwin ne publiera les applications de l’évolution à l’homme que… 12 ans plus tard, en 1871, dans son ouvrage La filiation de l’homme. Parler et admettre l’évolution des espèces animales n’est pas admettre obligatoirement l’évolution humaine, surtout quand on a été bercé d’idées religieuses.  Que le tout-venant biologique ait évolué à partir de lignées inférieures est une chose, accepter que l’homme en fasse partie en est une autre. Pour le catholicisme, il faudrait alors faire tomber l’image d’Adam et Eve, dire haut et fort que c’est une image fausse.  Je ne l’imagine pas…

On verra si le Vatican est  sincère si, en 2021, il organise un autre colloque en l’honneur de la parution de La filiation de l’homme.

Illustration : dessin de la sonde Pioneer. Montage et texte : Agnès Lenoire

Publié dans Religions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bernard 27/07/2009 23:54

Merci a certains scientifiques et têtes pensantes de traiter les croyants nés de nouveau au nom de la science et de cette (théorie d'y il y a 150 ans) du mythe de l'évolution, d'arrièrés moyenageux rangés au banc de ceux qui accusaient la véritable science. Il faut vivre avec sont temps, croire tous les scientifiques aveuglément et prendre pour argent comptant toutes les théories qui expliquent ce qu'ils imaginent (en science fiction et extrapolation. Le chainon manquant ou les chainons manquant. Un peut d'honneteté svp. Ils sont ou des hommes à part entière ou des singes.Le reste n'est qu'élucubration et falcification. Quelques scientifiques honnètes,ont prouvé les supercheries.Des coups de pouces donnés à la théorie de l'évolution.Plydown; ce crâne falcifié,l'homme du Nébraska (à partir d'une dent de porc) etc...jusqu'aux dinosaures emplumés.Questions de temps. POURQUOI ?Si le C14 a une durée de vie limité, en retrouve -t-on encore dans des couches géologiques des millions de fois suposés plus vieille.De la lave du Mt St Ellen aux USA a été analysée 15 ans seulement aprés l'éruption de 1986.Résultat scientifique au C14: 1.200.000 ans.Le fossé est large.Les muscles du cou d'un boeuf musqué retrouvé dans les glaces donnent un âge de 26000 ans tandis que les poils 17000 ans (cherchez l'erreur ou la fiabilité scientifique évolutionniste) et pourquoi le polonium n'est pas pris pour la datation ?Du charbon a pu être fabriqué en laboratoire en quelques semaines seulement.Des empreintes de fougères fraîches sont imprimés sur des blocs de charbon alors que le charbon et sensé se former dans des marais par enfouissement succéssif de déchets organiques décomposés.Des stalactites de plusieurs mètres ont été observées quelques décennies seulement aprés la fermeture d'anciennes mines.Des arbres fossilisés traversent-ils des strates rocheuses ou carbonnifères.De la terre peut se solidifier en roche trés dure en quelques jours seulement en contact avec un élément naturel.Quand un résultat scientifique contredit la théorie, il est écarté au proffit de la théorie.etc......................................................Peut on laisser des faits détruirent de belles théorie.

Xad 16/06/2009 14:24

Sans vouloir polémiquer, vous retardez de plusieurs dizaines d'années. Personne dans l'Eglise catholique ne lit les textes au 1er degré et tous les prêtres ont des années de cours d'exégèse pour leur apprendre entre autres à exploiter les textes bibliques correctement, en tenant compte de l'époque, du genre littéraire, de la situation politique au moment où chaque livre a été écrit, etc.Cela fait longtemps que la Genèse est présenté comme un livre poétique et non comme une description réaliste. Le débat sur l'évolution est dépassé dans l'Eglise. Restent un certain nombre de petites églises protestantes qui sont encore créationnistes, mais je doute qu'elles représentent grand-chose (en nombre).

niquinze 11/03/2009 16:50

Sachant que la formation de l'univers (à travers le big bang) n'a généré que des formes ou êtres physiques solides, liquides ou gazeuses; qu'en est-il des esprits (méchants ou mauvais) qui agissent. C'est très simple, prenons le cas du vaudou et autres magies ou forces surnaturelles qui sont capables de modifier le cours de phénomènes naturels. Ou encore le coup des pretidigiateurs dans les cirques. D'où tiennent-ils leur pouvoir? Comment justifier l'existence de ces forces sachant que le big bang est un phénomène (s'il est vrai) physique réel. Existaient-ils avant la formation de l'univers? Comment se fait-il qu'ils cohabitent aujourd'hui avec les êtres physiques. On ne pas non plus nier qu'ils n'existent pas, sinon voyager un peu à travers le monde, vous serez bien surpris. Moi je pense que les esprits existent et DIEU en premier. La science ne peut expliquer que des phénomènes physiques observables, au delà, elle ne repose que sur de la spéculation et des hypothèses invérifiables (puisque l'observation expérimentale est n'est pas reproductible). S'en tenir à ces hypothèses relèvent de la croyance dogmatique, pratiquée par n'importe quel peuple sur terre. De la même manière, tous les peuples sur la terre pourraient proposer un scénario invérifiable de la formation de notre univers (sans forcément parler de création par un Dieu). Mais les occidentaux ont toujours cette idée que leur vision des choses est universelle et universellement admissible fusse-t-elle invérifiable. Je suis un passionné de sciences et de mathématiques, mais quand la science manque d'argument pour expliquer un phénomène elle avance des théories-lois a accpeter telles qu'elles. Ceci jusqu'au jour où un autre scientifique balaie cette affirmation. Les exemples sont nombreux dans la médécine, astronomie, chimie, physique nucléaire, informatique et j'en passe... Un scientifique digne de ce nom devrait savoir reconnaître les limites de son raisonnement.

niquinze 11/03/2009 16:49

Sachant que la formation de l'univers (à travers le big bang) n'a généré que des formes ou êtres physiques solides, liquides ou gazeuses; qu'en est-il des esprits (méchants ou mauvais) qui agissent. C'est très simple, prenons le cas du vaudou et autres magies ou forces surnaturelles qui sont capables de modifier le cours de phénomènes naturels. Ou encore le coup des pretidigiateurs dans les cirques.D'où tiennent-ils leur pouvoir? Comment justifier l'existence de ces forces sachant que le big bang est un phénomène (s'il est vrai) physique réel. Existaient-ils avant la formation de l'univers? Comment se fait-il qu'ils cohabitent aujourd'hui avec les êtres physiques.On ne pas non plus nier qu'ils n'existent pas, sinon voyager un peu à travers le monde, vous serez bien surpris. Moi je pense que les esprits existent et DIEU en premier.

Marc-René 08/03/2009 09:52

Voici des arguments pour mettre en déroute la théorie de l'évolution ainsi que l'affirmation que l'homme descendrait du singe.Les arguments ou révélations sont basés sur les écrits de Maria Valtorta et Anne Catherine Emmerich qui s'appuient sur Jésus et la bible.Quoique avec les événements sur la bioéthique et légalisation d 'expériences avec les hommes et les animaux. J'interpelle nos scientistes à prendre en compte ces révélations afin de vérifier leurs intentions.Il faut aussi tapez "Monstre de Vichy Terra Nova" pour conclure que des hybrides entre l'homme et l'animal sont ou ont été possible. Ceci est une source scientifique et concrète.Selon les révélations de Valtorta nos squelettes d'homme-singe seraient rien d'autre que des hybrides datant avant le déluge universel et en seraient la cause. L'on parle ici de corruption de l'homme vers les bêtes sauvages et non d'une évolution de l'animal vers l'état d'homme.Selon A.C. Emmerich il y a des affirmations similaire décritent avec d'autres détails.Dois je rappeler à l'Église Catholique Romaine que Jean-Paul II l'a béatifié.Pourquoi n'en font il pas la promotion pour défendre la foi catholique de cette genèse éducative erroné?Je mets aussi en évidence l'idéologie de l'évolution qui nous conduit à une conception de la vie sans Dieu. Par son interprétation des ossements homme-singe elle confirme sa théorie comme avec une clé de voûte. Enlevé lui cette clé et la théorie ou idéologie s'effondre!Cette idéologie est un dôme construit par Satan et des hommes non croyant pour nous couper de notre filiation avec notre Créateur. Bref un grand iglou qui a mon avis va fondre bientôt!Une autre affirmation chez Emmerich est celle que nos OVNI seraient des véhicules de l'enfer pour Satan et ses démons. Difficile à croire .... personnellement je crois que ça se tiens.Cette façon de concevoir l'origine de la création et l'origine de l'homme nous conduit à légaliser l'avortement de foetus qui selon cette mentalité n'est qu'un amas de cellules...est-ce vraie ?Elle nous conduit aussi à des dérives bio éthiques,l'euthanasie et quoi d'autre?Bref cette idéologie de l'évolution est une mère porteuse de nos maux sociétaire!Avant de lire ces écrits je ne savais pas quoi penser des squelettes homme-singe mais maintenant je suis rassuré dans ma foi en mon Dieu et créateur. Et en même temps attristé de connaître ce qui s'est passé avant le déluge et aussi un peu effrayé sur l'avenir si l'on projette de faire des croisements entre hommes et animaux pour des raisons douteuses. Courses aux brevets et industrialisation de l'être humain! Déjà avec tout ce qu'on vend en contraception après avoir convaincu l'homme que c'était une bonne pratique.Je crois que l'homme a effectivement mangé de l'arbre de la connaissance du bien et du mal et qu'il ne sait pas le gérer car il n'est pas Dieu. Nos législation en sont la preuve.