L’astronome du Vatican et les extraterrestres

Publié le par Agnès Lenoire

"Pour moi, la possibilité d'une vie sur d'autres planètes existe", Voilà ce que dit en substance l’astronome du Vatican, Jose Gabriel Funes, ici ou là, comme sur Yahoo actualités,  Cyberpresse, Channel4, ou BBC News.

Très présente sur le web comme une actualité atypique, la nouvelle ne devrait pourtant pas surprendre. Supposer une vie extraterrestre n’est pas l’équivalent de « croire aux ovnis ». Si le directeur de l’observatoire du Vatican mentionne bien la possibilité qu’il pourrait exister d’autres habitants intelligents dans l’univers, il ne parle à aucun moment de visites de ces êtres sur la Terre. Il est donc dans une hypothèse qui, si elle est peu probable, ne peut être écartée, que ce soit par des scientifiques ou des religieux. Le Père Funes adopte ainsi une attitude d’ouverture envers les recherches sans pour autant verser dans la mythologie. Ce qui fait sourire l’athée que je suis, c’est que notre astronome envisage aussi que les êtres extraterrestres aient pu garder leur pureté en ne commettant pas le péché originel, et entretiendraient avec leur créateur une relation sereine. Mince alors, il y aurait peut-être quelque part dans l’univers des petits privilégiés ! Ou alors, d’un point de vue plus pessimiste, les terriens seraient les indécrottables de l’univers…
Sur le dernier site mentionné ci-dessus, celui de  la BBC, on peut lire en fin d'article : « Pour renforcer ses capacités scientifiques, le Vatican prépare l’organisation d’une conférence pour l’année prochaine, afin de marquer le 200ème anniversaire de la naissance de l’auteur de L’origine des espèces, Charles Darwin. »
On ne peut que se féliciter que la religion catholique affiche ainsi son désir de ne pas rejeter la théorie de l’évolution. Une telle attitude ne peut que renforcer la lutte contre le fondamentalisme et réaffirmer les valeurs de la science en termes de connaissance du monde.
Dessin de José Tricot

Publié dans Religions

Commenter cet article