Des étoiles filantes non identifiées ?

Publié le par Agnès Lenoire

Le GEIPAN a pris en main une affaire d’ovnis qui a eu lieu en Vendée le 3 mai 2008 au soir. Elle est rapportée par le journal Ouest France. Deux personnes ont vu de petites boules lumineuses à peine plus grosses que des étoiles circuler dans le ciel de l’île d’Yeu, sans bruit et sans autre symptôme visuel. Le phénomène s’est déroulé en soirée, à 22h. Cela ressemble étrangement à une observation d’étoiles filantes, non mentionnées dans l’article de Ouest France. Par contre l’article précise que les deux observateurs sont tous deux pilotes d’avions privés, technique classique utilisée pour bien convaincre le lecteur qu’un tel titre les met  automatiquement à l’abri de l’illusion ou de l’ignorance, ce dont je doute.

A première vue, il n’y a pas à cette époque d’essaim d’étoiles filantes très connu. Le grand public ignore très souvent que les étoiles filantes ne se manifestent pas que pendant le seul mois d’août (les Perséides), mais que d’autres essaims nous livrent leurs étincelles à tout moment de l’année. Ils sont d'ailleurs si nombreux qu'on ne peut les retenir tous. Quelques recherches s’imposaient… Il se  trouve qu’un petit essaim,celui des Eta Lyrides, est observé au mois de mai depuis quelques années seulement, qu’il est associé à une comète qui est passée en 1983, et que ses traces peuvent être vues entre le 3 et le 12 mai, en début de soirée. Les Eta Lyrides ont une vitesse de pénétration dans l’atmosphère de 44 km/s, et sont au nombre moyen de 3 par heure. Ce 3 mai, la Lune est éclairée à 9%, est décroissante - se lève le matin et se couche l’après-midi -  n’est donc pas visible à 22h, heure d’observation des ovnis. Elle  ne peut provoquer aucune perturbation, et cette absence favorise l’observation de phénomènes peu lumineux. L’hypothèse  que ces personnes aient vu des Eta Lyrides est parfaitement plausible et à retenir. La date (correspondant au début de la période d’activité de l’essaim), l’heure (correspondant à celle du lever du radiant, la Lyre), l’aspect (à peine plus gros qu’une étoile) rendent l’hypothèse plutôt fiable, même si l’absence de traînée ne fait pas penser à une étoile filante.  Ces étoiles filantes étant encore peu connues, elles méritent sans doute  d’être mieux cernées et nos deux observateurs vendéens ont peut-être été témoins d’une manifestation encore inédite de ces Lyrides. Les astronomes ont d’ailleurs besoin de ces observations pour établir des statistiques sur de longues périodes et prévoir les conditions des prochaines manifestations.  L’hypothèse des Eta Lyrides a l’avantage, en plus de sa plausibilité, d’être économique, parce qu’elle évite les détours par l’irrationnel et les biais cognitifs. Souhaitons que le GEIPAN y pense et la prenne en compte.

Publié dans Ufologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odin57 25/06/2008 12:02

Des ballons lanternes ! Des ballons lanternes !... Tout faux avec vos météorites ! Des pilotes incapables de distinguer des étoiles filantes de boules lumineuses (car jusqu'à preuve du contraire un ballon lanterne en peline nuit ne peut pas être mieux décrit) : ON REVE !Quant on veut paraitre scientifique on se renseigne mieux avent d'écrire n'importe quoi...

totem 20/05/2008 07:44

C'était peut être des faisceaux de projecteurs d'un bateau qui croisait par là et se refètaient sur des bancs de brumes ?Les étoiles filantes et autres astéroïdes sont parfois surprenantes, il m'est arrivée de voir des phénomènes si furtif et si inhabituel qu'on leur accorderait le statut d'ovni assez facilement.

de Lamérie 20/05/2008 06:37

Bonjour,Je me permets de citer des extraits de l'article:"«Là, en direction du continent, je vois cette boule lumineuse de forte intensité. » Immobile au dessus de la mer, celle-ci part ensuite vers le Nord, avec « une vitesse ascensionnelle très supérieure à celle d'un avion. Celles-ci longent l'île en direction de l'Est, toujours sans bruit. Avant de prendre, elles aussi, la tangente vers le Nord." "De nouvelles sphères font leur apparition à l'Est, côté continent, « à environ 150 m au-dessus de la mer. » Et le balai recommence : elles longent l'île en direction du large, « à quelques centaines de mètres de nous. » Puis partent en flèche vers le Nord. « Elles sont restées visibles deux à trois minutes avant de disparaître derrière les nuages », précise
Thibaut Chantegret. En tout, le témoin a compté huit passages de trois
sphères maximum, à intervalles réguliers de 40 ou 50 secondes."Des étoiles filantes qui restent lumineuses pendant 40 à 50 secondes, qui changent de direction, qui semblent être à 150 mètres de hauteur au dessus de la mer, cela me parait pour le moins improbable !Votre explication ne me parait donc pas du tout convaincante. A mon avis, deux sont possibles ici : le canulard (le trouble psychologique me semble ici peu probable, mais un examen psychologique systématique devrait être pratiqué dans ce genre de situation), ou le phénomène inexpliqué. Cordialement,g de Lamérie