Des fringues qui donnent la migraine

Publié le par Agnès Lenoire

Tissu-ray-.JPGDans Courrier International du 21 février, rubrique « Insolites », une brève nous raconte qu’une employée de crèche en Suède a des migraines à la vue de vêtements rayés ou à pois. Les familles auraient été priées d’habiller leurs enfants en monochrome pour éviter à la dame de tomber en crise. Cela peut paraître insolite effectivement, voire complètement irrationnel, mais c’est en fait assez logique. Il existe deux grandes formes de migraines : la migraine avec auras, c’est-à-dire avec troubles visuels, éblouissements passagers, ou même perte de vision éphémère. Les personnes qui vivent une migraine avec auras sont obligées de se mettre dans le noir, elles ne supportent plus le moindre rai de lumière. Le second type de migraine ne provoque pas de troubles visuels (même si la lumière est tout de même un facteur aggravant la douleur), mais induit des nausées, voire des vomissements. Il est très probable que « la dame de la crèche » ait donc des migraines de type « avec auras », et que des dessins complexes sur des habits lui déclenchent une crise. Car il faut préciser que les « causes » de crises sont très mystérieuses et très diversifiées selon les personnes. Les migraineux eux-mêmes  ne les cernent pas toujours. Ce qui déclenche les migraines de cette employée n’est pas ausssi curieux qu’on pourrait le penser spontanément, et si elle a cerné une cause, tant mieux pour elle.
Reste que d’interdire aux parents de vêtir leurs petits de vêtements rayés ou à pois est abusif. Il suffirait d’avoir dans les locaux quelques jolies blouses monochromes à enfiler aux enfants quand ils sont en contact avec cette employée, comme nous le faisons dans les maternelles pour les activités manuelles salissantes. 

Publié dans Sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alaligne 27/02/2008 10:46

Bonjour Agnès!C'est avec grand plaisir que je t'ouvre les portes d ma communauté "L'écriture dans tous ses états". J'espère que tu y trouveras un lieu de partage, de libre expression et de large diffusion de tes écrits.Amitiés, Alaligne