Le ciel ne nous tombera pas sur la tête le 29 janvier

Publié le par Agnès Lenoire

La nouvelle n’a pas fait la une de tous les médias. Et n’alimente pas les conversations sur le zinc. Pourtant le petit caillou fait  250  m de diamètre et aurait pu faire frémir car il passera ce mardi 29 janvier 2008 à moins de 1 fois ½ la distance Terre-Lune. Mais les calculs sont formels : la Terre ne risque rien. Il s’appelle 2007TU24 et a été découvert en octobre 2007 par le Catalina Sky Survey. Avec une magnitude apparente de +10 atteinte le 29 janvier 2008, il pourrait être vu avec un instrument de 80 mm de diamètre, selon le site Techno-science, qui en fait son titre : « L'astéroïde 2007 TU24 sera observable par les astronomes amateurs », et qui publie aussi une carte du trajet de l’objet.undefined

Deux obstacles vont pourtant se présenter aux amateurs pour l’observation de cet astéroïde. D’abord, si depuis Philadelphie l’objet est visible le 29 janvier entre Andromède et le Triangle, cette partie du ciel est, en France et à l’heure indiquée sur la carte (0h TU, 1 h du matin en heure locale française) au ras de l’horizon nord-ouest. Tout ce qui est bas sur l’horizon est troublé par la turbulence, et cet inconvénient va s’ajouter à la faible luminosité de 2007TU24, rendant sa détection très peu probable. Pour que cet endroit du ciel soit plus haut, il faudra avancer l’heure de l’observation.
Second obstacle : pour reconnaître un astéroïde, il faut observer la partie du ciel concernée pendant plusieurs jours, et bien connaître les étoiles qui la peuplent. Au bout de quelques jours d’observation, si on a repéré un point qui a changé de place, il s’agira bien de l’astéroïde ciblé. Mais ici, la luminosité baissant (et la magnitude augmentant !) au fil des jours, il faudra un plus gros diamètre que 80 mm pour pouvoir continuer à le suivre sur plusieurs jours. Les « petits » observateurs sont donc écartés. 2007TU24 ne reviendra pas dans la banlieue de la Terre avant 2000 ans. Ciao !
Source Nasa
Dessin de José Tricot

Publié dans Sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article