Pierre Lagrange et la médiatisation des ovnis

Publié le par Agnès Lenoire

undefinedLors de l’émission du 2 décembre 2007 "Kriss Crumble" sur France Inter, j’avais suivi un entretien avec Pierre Lagrange, sociologue des sciences,  spécialiste des « parasciences ». J’en avais tiré plusieurs remarques, que je lui avais transmises par mail, sans réaction de sa part. Il a fait preuve de quelque méconnaissance en astronomie, étonnante pour quelqu’un qui s’occupe autant du ciel et de son « contenu ». Il a en effet présenté Clyde Tombaugh, découvreur de Pluton, comme un astronome professionnel. Faux. Il était fermier, et c'était le premier astronome amateur à avoir fait une découverte importante. À son époque, la communauté des astronomes professionnels était très fermée et la reconnaissance de la validité de cet événement a mis du temps a être admise à cause de leur réticence. 
Puis - et c’est plus important pour notre sujet, les ovnis – il a  dit en dernière partie d'entretien : "On n'est sans doute pas seuls. La découverte de planètes extrasolaires ces dernières années le montre. Il est très possible qu'il existe des civilisations beaucoup plus anciennes".  La découverte des exoplanètes aurait montré qu'on n'était pas seuls ? Monsieur Lagrange extrapole à sa guise. La recherche a juste montré que la Terre n'était pas la seule planète orbitant autour d'une étoile et que d'autres étoiles abritaient des planètes de type terrestre. Le hic, c'est que  dans cet entretien radiophonique, on ne pouvait pas saisir, à l’oreille,  si « seuls » concernait les êtres humains, ou s’il s’agissait de « seules », faisant référence aux planètes. Mais comme il a lié cette affirmation aux « civilisations anciennes », il a confirmé qu’il pensait bien aux êtres vivants. Je le répète donc : la science n’a montré que la multiplicité des systèmes stellaires avec planètes, mais pas encore de vie extraterrestre. Je serais tentée de demander à Pierre Lagrange de  me montrer ces « civilisations » issues des découvertes d'exoplanètes !
Par ailleurs, Pierre Lagrange s’est laissé aller à un grand mépris des rationalistes. Il les a taxés de «  moutons pensants rationnels », et on imagine alors un grand troupeau  de moutons qui envahit notre société. Or ces derniers sont très peu invités dans les médias et très peu connus du public. Leurs idées ont bien du mal à percer. Monsieur Lagrange les étudie et leur donne beaucoup de pouvoir parce qu’il combat leurs idées. Mais la population ne connaît guère les rationalistes. Pour être parmi des moutons, il faut être nombreux. Le jour où les rationalistes entraîneront derrière eux une foule de « moutons pensants comme eux » n'est pas demain !
Par contre monsieur Lagrange est lui, très médiatisé et se bat sur tous les fronts pour une reconnaissance scientifique des ovnis. Il va d’ailleurs présenter le 22 janvier 2008, à Rennes, une conférence  au titre ambigu comme il les aime : « Les ovnis : une histoire de sciences ». Je crains le pire.

Publié dans Ufologie

Commenter cet article

Christophe SPITZER 01/08/2010 19:03



Bonjour,


P.L disait :  "On n'est sans doute pas seuls. La découverte de
planètes extrasolaires ces dernières années le montre. Il est très possible qu'il existe des civilisations beaucoup plus anciennes". 


Vous avez répondu :  "La découverte des
exoplanètes aurait montré qu'on n'était pas seuls ?" 


Ce n'est pas ce qu'il a dit, vous déformez ses propos. "Sans doute" = probable/probablement à ne pas confondre avec "sans nul
doute".


Ou comment transformer une supposition en une affirmation => (technique réthorique de
l'épouvantail)


Maintenant, spéculer de manière quantitative comme il l'a fait en utilisant les mots "il est très possible" est un choix
arbitraire concernant un sujet (Intelligence(s) & Civilisation(s) ET) pour lequel nous manquons de données mais je vous propose de lire une synthèse à ce sujet :  http://extraterrestrialhypothesis.blogspot.com/ 


Pierre Lagrange a cependant très bien compris & synthétisé le problème de l'ufologie, fut-elle ufo-sceptique ou pas, j'aimerai le citer :


« Seti et
ufologie permettent une comparaison intéressante. Seti a réussi à faire de l’ET un fait scientifique, avec des instruments prévus pour; l’ufologie en reste à la collection d’événements
remarquables. Bien sûr on dit que Seti aime les ET tant qu’ils sont loins (voir mon papier dans l’Evénement du Jeudi l’an dernier). Ce n’est pas faux mais c’est dû à l’outil même qui est le
radiotélescope. Pour capter des ET plus proches il faut un autre réseau technique (par exemple celui de Monnerie cité plus haut). Pourquoi les ufologues n’inventent-ils pas le réseau qui
permettrait de capter des ET en ballade dans notre environnement proche ? Ils se précipitent après le premier témoignage au lieu de produire les faits dont ils ont besoin. Les scientifiques
n’attendent pas que les faits se passent, ils les provoquent, les inventent. Les ufologues pourraient faire de même. Si on les critiquait sur le caractère aléatoire de l’entreprise, ils
pourraient réutiliser le même argument qu’utilise Seti : en cherchant des ET on peut découvrir au minimum de nouveaux phénomènes (astro pour Seti, météo pour l’ufologie). »


 


Source : http://home.nordnet.fr/~phuleux/quelques1.htm


 


Cordialement


Christophe SPITZER


 





 





 






THOMAS Yannick 05/01/2010 22:15


Paradoxe amplifié, je veux bien. Mais pourquoi ne pas envisager la "théorie" de
l'existence de bases extraterrestres sur terre ? Celà pourrait "expliquer" bien des choses.
Certaines "photos d'alliens" (mot souvent employé) montrent des êtres aux membres atrophiés...et les terriens qui restent un certain temps dans l'espace
ressentent cette faiblesse. Un lien à creuser ?

          Bien à vous.


PEET 29/02/2008 16:30

Chere Agnes:Un message qui va vous faire rire sans doute mais peut etre aussi vous interesser.Votre site regorge de remarques passionantesTres respectueusement - PEETPEET - LE PHENOMENE DES ENLEVEMENTS EXTRATERRESTRES GROUPE DE SOUTIEN AUX VICTIMES PEET - THE ALIEN ABDUCTION SUPPORT AND STUDY GROUP BEYOND THE ANGLOSPHEREBienvenue sur PEET, la hotline des victimes d'enlèvements extraterrestres Si vous pensez que vous avez été la victime d'un enlèvement extraterrestre, (EET) notre groupe de soutien est la pour vous écouter avec bienveillance tout en préservant votre confidentialité. Vous pouvez nous envoyer un message sur: hotline.peet@gmail.com Cet effort est en réaction à l'absence de tels réseaux de soutiens dans les pays francophones et d'autres, alors que ceux-ci ont 25 ans d'existences et d'expériences en Grande Bretagne et aux États Unis. Nous sommes des volontaires sans apriori qui voulons comprendre qu'elle est l'ampleur et les caractéristiques du phénomène dans nos pays. Nous sommes aussi à la disposition des psychologues et psychiatres qui ont pu être en contact avec de tels patients. Notre point de départ est que si le phénomène à plus de réalité qu'une simple mystification, il est improbable qu'il soit cantonné au seul monde anglo-saxons. Les travaux de John Mack. Budd Hopkins, et Nick Pope entre autres, sont suffisamment crédibles pour que nous décidions de nous pencher sérieusement sur le sujet. Mais nous n'avons aujourd'hui aucune indication précise sur la réalité d'un tel phénomène dans nos pays. PEET n'est pas spécifiquement dédié à débattre du phénomène, ou à chercher a prouver une thèse au grand public, d'autres s'en charge avec plus ou moins de succès. Nous voulons avant tout pouvoir sortir de leur isolement et mettre en relation entre elles, les personnes ayant fait l'expérience de tels phénomènes. Nous sommes un point de contact facile à trouver sur internet pour mettre en relations ceux qui se sentent directement concernés par le sujet, pour une raison ou une autre. Nous garantissons l'anonymat des membres de PEET et des personnes entrant en contact avec nous. Nous rejetons l'utilisation des faiblesses individuelles à des fins personnelles, commerciales ou sectaires.