Le blog qui contrefait la zététique

Publié le par Agnès Lenoire

Définition de « zététique » : lire ici
undefinedJe suis tombée dans le panneau. Pas longtemps il est vrai, mais tout de même, la confusion est savamment mise en scène et sera sans doute efficace pour des internautes non prévenus. Je parle du prétendu
blog zététique hébergé chez canalblog. Parcourant leurs pages, je me suis d’abord heurtée à l’absence de contact réel. Du pseudo, du « Blogzététique » en guise de signature. Puis, le 21 décembre, les auteurs se démasquent : ils sont les étudiants de l’Institut Métapsychique International, donc au cœur des études sur la parapsychologie. Pourquoi pas ? Que les étudiants de l’IMI s’allient aux zététiciens pour mener des enquêtes sur des phénomènes paranormaux me paraît sain. Mais lisons leurs objectifs affichés : ils veulent étudier « les phénomènes inexpliqués, le questionnement des affirmations dogmatiques », et mener « une étude sceptique des affirmations des sceptiques auto-proclamés. » Je trouve la dernière partie de leur objectif assez comique, et trahissant une double volonté : s’attaquer aux sceptiques, et détourner l’appellation « zététique » au profit des phénomènes parapsychologiques. Ramener au bercail, donc. C’est très habile, car qui pourrait, au premier abord, vouloir refuser une collaboration sous l’égide zététique ? En fait, bien loin de vouloir faire équipe avec une association qui a le mérite de mener des études sérieuses, ce blog prétend exercer leur scepticisme envers les sceptiques. Finalement ce n’est ni très original ni innovant : se prétendre sceptique pour mieux critiquer les sceptiques. Le loup se déguise en chèvre blanche pour mieux entrer dans la place. Il lui faut pourtant montrer patte blanche sous la porte pour s’authentifier. S’authentifier, voilà la difficulté que va rencontrer ce blog, qui, tout en méprisant les sceptiques bornés, essaie de convaincre de son authenticité. Cela va être dur… Alors il retourne la situation et accuse les zététiciens d’être « auto-proclamés ». Ces derniers, la plupart de l’Observatoire Zététique, ont bien à leur actif nombre d’actions de démystification, et ces actions relèvent bien de la démarche scientifique pour une meilleure compréhension du monde. Ils ne sont donc pas « auto proclamés », mais bien reconnus par la communauté scientifique, médiatique, et par leurs pairs, comme relevant, dans leur méthodologie, de l’art du doute. L’accusation n’est pas anodine envers la zététique. Elle peut porter ses fruits hors cercle des sceptiques, sur les internautes qui s’interrogent et qui n’ont jamais parcouru les dossiers de l’Observatoire Zététique. D’ailleurs dans toutes les pages, l’objectif de démolition de la zététique est évident. On a l’impression qu’ils ne pensent qu’à ça. Si on devait leur donner un conseil, ce serait de "lâcher un peu la grappe" aux zététiciens, et d’exposer des études probantes, avec l’esprit ouvert et rigoureux. Pour l’instant, on a juste un détournement de zététique et une confusion jalousement entretenue. 
Dessin de José Tricot

Publié dans Zététique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Venom 09/09/2008 15:50

Bonjour,J'ai aussi eu l'occasion d'écrire la tentative de détournement du terme "Zététique" par les étudiants de l'IMI sur mon blog (voir à ce sujet mon billet: "Les pseudo-zététiciens truzziens").Vous dites que la tentative est très habile, mais elle ne fait en réalité que s'inspirer du site anglo-saxon Skeptical Investigations. Il s'agit d'un site de tenants de la parapsychologie (Sheldrakie, Radin, etc.) qui a pour unique objectif de critiquer les sceptiques.Les étudiants de l'IMI ont tenté la même chose en terre francophone, avec moins de succès je pense.Sceptiquement vôtre,

florky 22/01/2008 05:38

"J'ai fait en effet le constat que votre appellation est réellement trompeuse, et que quand on cherche un dossier rigoureux et bien ficelé, ce n'est pas sur ce blog qu'il faut aller. "Bonjour Agnes,j'ai pu voir la teneur de vos critiques sur le blog "zététique". Elles se résument en gros à : "ce lien ne marche pas" ou : "la citation ne se trouve pas à la page indiquée". Ce sont des petites erreurs qui ne portent pas sur le fond. Pour l'instant aucun sceptique n'a fait une critique de fond des articles présentés sur ce blog, ceux qui en ont parlés semblent n'en avoir aucune envie.

Bejeweled 06/01/2008 21:48

Vous n'avez aucune argumentation, de votre propre aveu, et vous soutenez tout de même des affirmations tranchées telles que "quand on cherche un dossier rigoureux et bien ficelé, ce n'est pas sur ce blog qu'il faut aller". Il faudrait au moins quelques preuves d'un manque de rigueur.Vous ne semblez pas à même de dire qui a une démarche scientifique et qui n'en a pas, en n'ayant toujours aucune argumentation.La critique de l'AFIS par l'OZ n'est pas une critique de fond, avec par exemple des éléments factuels remettant en cause un dossier. C'est une critique formelle et politique. Il s'agit en substance (que Richard Monvoisin me pardonne ce résumé) de dire à l'AFIS de ne pas appeler charlatans des charlatans, sinon on ne peut plus rien leur apprendre. C'est néanmoins tout à fait pertinent.Vous qualifiez ce blog de "contrefaçon", vous proposez qu'on ne l'appelle plus "zététique", alors que vous ne critiquez aucun article. Et ensuite vous osez dire que "l'occupation des lieux vous préoccupe davantage que les collaborations sur le fond". Même si cette conviction s'installe en vous, sâchez que ce n'est pas l'objectif de ce blog. Il est ouvert à la collaboration et aux commentaires critiques du fond.L'idée n'est pas de critiquer les groupes sceptiques, mais les idées pseudo-sceptiques. Des critiques portent sur des sceptiques isolés (Shermer, Broch) ou sur des sceptiques affiliés à des associations qui diffusent leurs articles pouvant comporter des erreurs. Ainsi, si Nicolas Gauvrit commet des erreurs, nous les repérons. L'AFIS, qui héberge son article, peut ensuite contester ou corriger. L'AFIS est critiquée alors parce qu'elle n'a pas appliqué assez d'auto-critique pour ce travail, mais elle n'est pas critiquée sur toutes ses activités en général. L'idée n'est pas non plus que de critiquer les pseudo-sceptiques, mais aussi la pseudo-parapsychologie ou les erreurs des parapsychologues.Sur le dessin, je ne comprends pas où se situe le paranormal. Le tigre l'a emprisonné ?

Bejeweled 05/01/2008 21:37

Bonjour,vous relevez une véritable erreur : on ne peut pas parler de "sceptiques auto-proclamés", car il n'y a pas, de toute manière, de moyen officiel de se faire désigner sceptique. Du coup, la voie est effectivement ouverte à une pluralisme de scepticismes, bons ou mauvais. Il semble donc nécessaire que quelqu'un soit capable d'homogénéiser tout cela en le tirant vers le haut, ou de faire le tri, par exemple en instaurant un processus d'auto-critique. Or, ce processus n'est pas en place, et personne n'est capable de faire la différence entre sceptique et pseudo-sceptique. Par symétrie, cela revient à confondre un praticien de la voyance et un chercheur universitaire dans un laboratoire de parapsychologie.Vous semblez dire que l'OZ ne serait pas un organisme sceptique auto-proclamé, mais bien reconnu par la communauté scientifique, les médias et leurs pairs. Est-ce que les gestes dans ce sens sont pour vous suffisants ? Vous semblez, à votre tour, passer sous silence que le Blog Zététique a obtenu le soutien d'un comité de douze scientifiques incluant un Prix Nobel. Faut-il donc opposer une à une toutes ces reconnaissances non-officielles ? Ne vaut-il pas mieux comparer le fond, à savoir la qualité des arguments, la possibilité de vérifier les sources, la pertinence des faits ou des erreurs mis en avant ? Personne ne vient discuter de cela, qui serait tout de même le principal.Finalement, votre argumentation est très pauvre. Les étudiants en parapsychologie du GEIMI, qui possède un pôle scepticisme et non-psi depuis 4 ans, n'auraient pas le droit de produire des travaux de zététique. A aucun moment vous ne posez la question de savoir si ces travaux sont bons ou pas. En revanche, vous interprétez déjà à votre guise la visée de ces travaux, laquelle serait selon vous "la démolition de la zététique". Cela vous conduit à ignorer l'approche zététique de Truzzi, que l'on peut dire également contrefaite par Broch, et à ignorer qu'en plus de la critique des pseudo-sceptiques, que les auteurs du blog ont considéré comme une urgence, mais non comme la finalité, quelques articles discutent du non-psi, ou critiquent des travaux de parapsychologie (dont Rhine) ou pseudo-parapsychologie. C'est dans cette ligne que le blog va continuer d'évoluer.Sinon, que vient illustrer le dessin par rapport à votre argumentation ? La chasse-gardée ?

Agnès Lenoire 06/01/2008 07:21

Vous avez raison, je n'ai pas d'argumentation, et mon objectif n'était d'ailleurs pas d'en développer une. Mon objectif en rédigeant ce billet était de narrer mon expérience :  m'étant fait piéger, je voulais avertir  les lecteurs de mon blog. J'ai fait en effet le constat que votre appellation est réellement trompeuse, et que quand on cherche un dossier rigoureux et bien ficelé, ce n'est pas sur ce blog qu'il faut aller. Il ne suffit sûrement pas d'avoir la caution de scientifiques pour avoir une étiquette sceptique. C'est une caution qui , simplement, vient s'ajouter à d'autres critères. L'OZ relève plus de la démarche scientifique que de la caution de quelques grands noms, certes ! Il faudra sans doute les trouver (les critères autres)pour le vôtre.De toute façon, les différentes obédiences sceptiques ont mieux à faire que se bouffer entre elles en permanence. Si l'OZ critique l'AFIS ou inversement, ce n'est pas à longueur de pages. En souscrivant à cette attitude, vous laissez la conviction s'installer que l'occupation des lieux vous préoccupe davantage que les collaborations sur le fond.Si je n'ai pas appelé moi même mon blog ni sceptique, ni zététique, c'est parce que j'ai réfléchi à la définition de "zététique" et que, en toute honnêteté, mon blog n'y répondait pas : mon blog est un blog d'opinions d'obédience sceptique. Je crois que vous, vous devriez faire de même . Vous auriez plus de crédibilité.Illustration du billet : elle indique "PARANORMAL" et non ZETETIQUE.  Hum hum, quand on veut pas lire, on sait plus lire !!

FLorent MARTIN 03/01/2008 13:18

Le détail de l'imposture a fait l'objet d'un article dans le blog de l'OZ: http://www.zetetique.info/archives/00000101.htmlSuivi d'une longue discussion avec un certain Jean-Claude (un pseudo? )